Quand la douceur toc à la porte, je l'accueille


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline

Derniers sujets

» Fin des lignes de prédation par Yvan Poirier
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 17:02

» Eclipse du 21 août 2017 - Monique Mathieu
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 16:57

» Politesse du jour
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 16:54

» Peinture vibratoire
par Jacqueline Ven 18 Aoû 2017 - 8:16

» Le temps des guerres et des luttes arrive rapidement à sa fin - John Smallman
par Jacqueline Ven 18 Aoû 2017 - 8:07

» La vérité est dans le coeur
par Jacqueline Jeu 17 Aoû 2017 - 17:57

» Ave Maria - Ashana
par Jacqueline Mar 15 Aoû 2017 - 14:12

Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quand la douceur toc à la porte, je l'accueille

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

Quand la douceur toc à la porte, je l'accueille



Par Gaelle Hayere


Vous avez tous envie de douceur dans votre vie et pourtant, vous avez davantage l’impression d’endurer, de subir votre vie, plutôt que de la vivre pleinement, et vous en oubliez même parfois (souvent) de l’apprécier.

Une petite voix (celle de mes guides) m’a alors chuchoté à l’oreille le conseil d’écrire ce billet doux qui vous donnera les clés pour accueillir la douceur dans votre vie.

Le Pouvoir des mots

Lorsque je demande à mes clients s’ils se donnent des moments de douceur, leur première réaction est celle-ci :

« Oui, je VEUX de la douceur mais comment DOIS-je faire ? »

Dans cette phrase, pourtant très usuelle, nous avons tout, sauf de la douceur, par les mots utilisés.

« JE VEUX » a une énergie très forte du combat, de la bataille, du « tout, tout de suite ».

« JE DOIS » fait ressentir l’énergie du contrôle, de la maîtrise, de l’obligation.

Les mots ont tous une énergie et un pouvoir puissant.

Commençons déjà par utiliser les doux mots pour nous offrir ce qui a de meilleur pour nous.

Je Souhaite de la Douceur dans ma vie. Comment puis-je l’accueillir ?

Ressentez-vous l’énergie des mots « Je souhaite » et « puis – je » et « Accueillir » … C’est déjà plus doux, n’est-ce pas ?

Pourquoi est-ce si difficile d’accueillir la douceur dans notre vie ?

Notre culture puritaine nous incite dès l’enfance à nous « battre » pour réussir. Dès notre plus jeune âge, nous entendons « Il faut que tu te donnes les moyens pour réussir ». « Arrête de rêver ». Puis, quand nous entrons dans le marché du travail, nous sommes conditionnés pour être rentables, productifs. Penser avec sa tête.

La douceur ne fait donc pas partie des concepts sociétaux qui nous sont enseignés. Bien au contraire, la douceur est rejetée car elle est considérée comme étant faible et vulnérable.

Jusqu’à ce que vous renversiez cette pensée débilitante, vous continuerez de souffrir et vous resterez hermétique à toute forme de douceur qui peut rendre votre vie bien plus pétillante.

Alors, qu’est-ce que c’est la douceur ?

La douceur, c’est, l’Amour.

La douceur, c’est accepter de prendre du temps pour se faire plaisir.

La douceur, c’est féérique.

La douceur, c’est sourire.

La douceur, c’est rire et chanter.

La douceur, c’est accepter de lâcher son mental.

La douceur, c’est retrouver l’enfant que nous étions.

La douceur, c’est la bienveillance et l’empathie.

La douceur, c’est écouter son corps.

La douceur, c’est se donner le droit d’arrêter le temps, un bref instant.

La douceur, c’est COEURISER, c’est-à-dire vivre pleinement et simplement ce que notre cœur nous dit de vivre.

Quand la douceur frappe à la porte, je l’accueille

Beaucoup de personnes en ce moment se sentent un peu malmenées par les énergies très fortes du mois de mars. Elles sentent qu’elles doivent agir autrement, vivre des choses pour elles, prendre le temps.

Moi la première. Certains signes me font comprendre que je suis encore parfois dans la « bataille » (mon mental), que je « veux » aller trop vite sans prendre le temps d’observer ce qui se passe autour de moi. Mes guides me disent sans cesse : « Arrête-toi pour gagner du temps – Donne toi de la douceur ».

Comme j’entends le message de mes guides, mais que mon mental est parfois très fort, je ne l’écoute pas toujours. Alors, je continue sur ma lancée, tête baissée. Mais des évènements viennent perturber mes actions  pour me faire comprendre matériellement parlant que je ne suis pas sur le chemin de la douceur.

La ceinture de sécurité de ma voiture que je ne peux plus tirer d’un seul coup, mais seulement avec douceur.

Des gens qui marchent devant moi en prenant leur temps alors que je suis en train de piétiner sur place sans pouvoir les doubler car des obstacles matériels m’en empêchent, mais seulement pour que je puisse marcher dans la douceur.

Une amende pour excès de vitesse, seulement pour que je conduise avec douceur.

Alors, aujourd’hui, je décide d’accueillir la douceur dans ma vie, car elle frappe à ma porte. Et au lieu de la laisser sur le palier, je décide de l’inviter dans mon antre et de lui donner la place qu’elle mérite.

Et comment mettre de la douceur dans sa vie ?


Tout simplement en prenant le temps de nourrir votre cœur.

Si vous n’êtes pas en contact avec votre cœur ou insensible à ses besoins, vous continuerez à « subir » votre vie avec dureté.

Commencez par prêter attention à vos activités de tous les jours, celles que vous faites avec le sourire. Quelles sont-elles ?

Vous pouvez, si vous aimez écrire, tenir un journal quotidien de vos occupations qui vous procurent un réel sentiment de satisfaction. Notez à quel moment vous riez avec le cœur léger ou à quel moment vous vous sentez physiquement apaisé, car ce sont ces moments qui vous montreront votre chemin de la douceur.

Quelques petits moments de douceur au quotidien

Ecoutez de la musique qui vous fait du bien

Chantez (même si vous estimez que vous chantez « faux » – on s’en fiche si vous adorez émettre des sons J )

Faites une longue marche dans la forêt ou à la mer

Prenez de longs bains parfumés

Faites une sieste

Prenez un café en terrasse

Restez oisif (laissez votre cœur vous parler dans un moment de silence – Oisiveté ne veut pas dire rien faire, mais rester dans le silence pour entendre sa petite voix)

Dessinez, peignez, bricolez

Riez à pleine dent

Mangez un carré de chocolat en le dégustant

Respirez en conscience

Et surtout quoique vous fassiez, FAITES LE AVEC LENTEUR.

Si vous souhaitez partager vos petits moments de pause, d’arrêt sur image, pendant lesquels vous êtes dans la douceur, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire.

Source: http://gaellehayere.fr/

Trouvé sur lapressegalactique

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum