Entretien avec Michael JACKSON canalisé par Ma Nanda Aweh


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline
Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Entretien avec Michael JACKSON canalisé par Ma Nanda Aweh

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

Entretien avec Michael JACKSON

Canalisé par Ma Nanda Aweh



o Naissance : 29 août 1958 • Gary, IN

o Mort : 25 juin 2009 • Los Angeles, Californie

o Conjoint(e) : Debbie Rowe (1996 – 1999) • Lisa Marie Presley (1994 – 1996)

o Membre de : The Jackson 5 • USA for Africa

We Are the World, pour collecter des fonds pour lutter contre la famine en Éthiopie : En 1985, il coécrit avec Lionel Richie la chanson We Are the World pour une œuvre de charité en faveur de la lutte contre la famine en Éthiopie. L’enregistrement réunit quarante-quatre vedettes de la scène américaine, dont Harry Belafonte , Cyndi Lauper , Diana Ross , Ray Charles , Stevie Wonder , Bruce Springsteen et Tina Turner . Le single se vend à plusieurs millions d’exemplaires aux États-Unis, devenant le single à but caritatif le plus vendu de tous les temps. (wikipédia)


Entretien avec Michael Jackson

Canalisé par Ma

29/10/2015 :

Namasté,

C’est en recherchant une musique de fin de session que J’anime que Je suis tombée sur un enregistrement de Michael Jackson « We are the world », une grande émotion avec des larmes sont montées, mais pas une émotion de peine, mais d’Amour, comme si à ce moment là Je ressentais son appel, et J’ai laissé venir. Alors Il s’est adressé à Moi, Nous avons parlé un moment, puis Il M’a dit qu’Il aimerait s’exprimer pour parler de ce qu’Il ressent, de ce qu’Il a besoin d’émettre pour préparer sa prochaine venue, et ainsi aussi se libérer à travers Moi de choses qui Lui permettront de vivre sans le poids de certaines souffrances qu’Il renouvelle de vie en vie.

Yosuel
M’a dit qu’Il était un Atlante. Entre temps, Il a vécu de nombreuses vies d’expériences où Il a toujours cherché à comprendre tout ce qu’Il était, y compris dans sa partie « ombre », d’ailleurs comme tout Être en incarnation. J’ai beaucoup aimé et apprécié Michael Jackson de son vivant, même si Je n’aimais pas une grande partie de ce qu’Il faisait en spectacle et chantait. Je ressentais en Lui un Être « à part », excessif, extravagant, outrageant, et en même qui voulait ne pas être conforme, et s’adonner à tous ses désirs, Je dirai d’Enfant non satisfait sur ce qu’on ne Lui a pas permis de vivre, sur ce qu’on ne Lui a pas donné comme Amour, comme compréhension dans l’échange entre enfants et Adultes. Je Le percevais comme un Être souffrant, mais aussi généreux, avec un Cœur d’or, pouvant donner généreusement lorsqu’Il ressentait une cause véritable et non des besoins de vampirisme sur sa fortune. Bien sûr ce que Je percevais de Lui était loin de ce qu’Il était en réalité et de toutes les implications derrière chaque expérience qu’Il se donnait le droit de vivre.

Il faut dire aussi qu’en Atlantide les Êtres vivaient en communauté, les Uns pour les Autres, il n’y avait pas de tabous, il n’y avait pas de Dieu (ou Dieux), et il y avait une Conscience, ce qui n’a pas été le cas durant les ¾ de la fin de l’Atlantide jusqu’à la fin de notre siècle dernier. Bien sûr, cela n’a pas eu beaucoup de conséquences dans sa dernière vie, mais cela L’a quand même influencé dans le choix de ses expériences avant son incarnation, après, une fois en ce monde, les choses évoluent souvent sans réellement savoir ce qui va se passer, mais il y a quand même une certaine intuition.

Puis Il M’a demandé si J’acceptais de pouvoir exprimer ce qu’Il n’a pas pu exprimer et le dire de cette façon, en sachant que si Certains Le comprendront cela suffira pour libérer des énergies lourdes et ainsi Lui permettre de continuer sa voie à aller au-delà de certaines expériences qu’Il ne veut plus revivre. J’ai accepté avec joie comme une Amie qui échange avec un Ami, et pour Moi c’est quelque chose de naturel, que cela soit avec un Humain ou une Conscience de l’autre côté.

Il est évident que Je le fais naturellement, en humilité, mais ce n’est pas mon rôle, c’est exceptionnel, alors surtout ne M’écrivez pas, ne cherchez pas à avoir des contacts avec Lui par mon intermédiaire, ne Me demandez rien, Je le fais, et cela s’arrête là. Ne M’invitez pas, ne Me sollicitez pas, J’ai bien d’autre chose à faire, et Je ne veux pas rentrer dans tout ce que cela pourrait engendrer de médiatique, non ! Cela est ainsi, et il n’y aura pas de suite. Ne Vous adressez pas à Moi pour que Je canalise un autre « Personnage » ou un membre de votre Famille. Merci de tout Cœur pour votre compréhension.

Alors, c’est dans un très beau parc aux couleurs chatoyantes de l’automne, entourée d’arbres somptueux et avec la présence des Elémentaux et de bien d’autres Présences…que J’ai à cœur de prendre le message de Michael , comme Je Lui avais promis une semaine plus tôt.

Puissiez-Vous Le ressentir en votre Cœur et non avec votre mental et votre intellect, et aller au-delà de toutes fabulations mentales, mais d’en ressentir l’Amour en votre propre Conscience.

Avec tout mon Amour,

Ma

Voici notre entretien :

- « Chère Amie, J’ai ressenti combien Je pouvais M’adresser à Toi, combien sur cette Terre Tu es en Amour avec toutes expressions, avec tout ce qui peut être dit sans que Tu imagines quoi que ce soit, et c’est un privilège que peu, en ces temps, ont acquis, et que peu peuvent ressentir au-delà de toutes implications quelles qu’elles soient.

Je suis venu à Toi parce que Tu es simplement l’Amour qui peut accueillir tous les Êtres sans jugement et laisser l’expression être, sans en détourner l’expression même de toute Emanescence.

J’ai vécu beaucoup de souffrances parce que Je Me suis mis le défi de vivre ce que J’avais à cœur de revivre dans ce que J’avais perçu qu’était l’abnégation de Soi, mais surtout la non-acceptation de tout Être différent. Alors, il Me fallait revenir pour le comprendre, pour le vivre et le dépasser, mais Je ne suis pas arrivé à le dépasser en totalité. Je Me suis fourvoyé dans l’excès, sans Me rendre compte qu’en réalité tout ce que Je cherchais était de vivre en conscience et au-delà de tout ce que ce monde impose et veut que Nous soyons.

Je reviendrai pour vivre alors mes choix dans la compréhension de ce que « Je Suis », de ce que Je peux vivre et créer pour Moi, sans ne plus défier Qui que ce soit. Et en même temps, J’ai voulu démontrer ce qu’il est possible de vivre en dehors des normes et la transformation d’un choix d’incarnation. J’ai toujours eu le ressenti de ce que J’ai vécu en Atlantide, mais sans réellement savoir ce que cela supposait comme réalité en ce monde.

Maintenant, il est vrai que Je suis à même de poursuivre toutes expériences jusqu’à ce que Je puisse enfin dépasser toutes mes souffrances dues essentiellement au rejet de tout un monde, alors que J’avais à cœur de démontrer, à mon désavantage, que l’on pouvait être libre et faire ce que Nous voulions, et même engager des revendications provocantes, parce que Je voulais participer à faire écrouler toutes impositions sur de soi-disant valeurs qui empêchent les Êtres d’être simplement dans l’euphorie, l’amusement et la transcendance de valeurs subséquentes.

J’ai vécu de grandes souffrances liées à un Père exigeant, ne tenant pas compte de ce qu’un Enfant attend de sa jeunesse, de son innocence et de sa joie dans la découverte de chaque instant, dans l’Amour qu’Il ressent en étant encore conscient d’où Il vient. Ce que Je n’ai pas pu exprimer à ce Père pour Lui dire que Je voulais M’exprimer et Lui dire ce que J’avais à cœur de réellement vivre, M’a amené à vouloir dépasser son emprise, mais surtout à vouloir rejeter l’emblème même de ma race, et ce, parce qu’une partie de Moi avait déjà décidé que ce corps n’était pas le mien, que cette Famille n’était pas la mienne et que ce monde n’était pas mon monde….

Il y a un moment d’émotions, J’arrête d’écrire, Je regarde cette belle nature autour de Moi, ces magnifiques arbres, Je suis assise sur un énorme rocher plat sous la voute des branches d’un gigantesque arbre à 3 troncs… et J’entends : – « Je suis un Atlante déchu ! »…. Je ressens, et Je laisse mon Cœur s’exprimer dans la profondeur de l’Amour… : – « Non, Michael , Tu n’es absolument pas un Atlante déchu, mais un Être qui s’est permis de faire beaucoup d’expériences, et que maintenant, étant donné la nouvelle conjoncture dans ce cycle du « retour sur Soi », Tu peux faire d’autres choix et décider de revenir pour enfin dépasser tout ce que Tu as été en tant qu’Humain pris dans l’engrenage de l’enfermement sous le voile, et T’acheminer petit à petit vers la Conscience consciente, et peut-être, si Tu en as la volonté, vers la maîtrise du Maître incarné en Te libérant de tout ce que Tu as vécu, en intégrant tout ce qui doit l’être. Tu es un Être Divin, une Emanescence de « la Source », comme tout Être ici en incarnation, et que maintenant tout peut être vécu différemment en reprenant conscience de « Qui Nous Sommes » en réalité. »… Grand calme….puis Il reprend :

Il M’a fallut beaucoup de temps pour envisager de vivre selon ce que Je tramais, en sachant qu’il Me faudrait déjouer bien des pressions et bien des manipulations, mais Je savais qu’en développant mes talents et en Me départageant de tout ce qui se faisait, Je pourrais peut-être réaliser mes rêves, mais ceux-ci ont tourné dans l’exagération, l’excès, et surtout le fourvoiement de mon égo surdimensionné….. »

Je L’arrête, la température est descendue, J’ai un peu froid, J’ai l’image d’une bonne tasse de café/crème bien chaude avec un croissant, alors, Il Me dit : – « Je Te laisse, et Nous reprendrons une autre fois. Merci, et Je T’aime. »… Merci Michael , Je T’aime ! » Je range vite mes affaires, et repars à travers ce magnifique parc vers ma voiture… Je reviendrai autant de fois qu’il le faudra, jusqu’à ce qu’Il est fini son expression…à moins qu’un autre lieu tout aussi magnifique se présente à Moi.

30/10/2015 :

Je suis à nouveau dans le magnifique parc, et comme il y a un beau Soleil, Je vais jusqu’au bord de la rivière et M’installe sur un rocher. L’eau coule abondamment, J’honore Anabeth (notre Soleil), les Elémentaux de la nature, d’ailleurs en passant, dans l’allée qui M’amène ici, il y a un énorme arbre dont les branches ont été coupé et il est sacrément habité, ses Elémentaux Me saluent chaque fois que Je passe devant, il y a aussi Ceux de l’eau, les Ondines , les Dévas .

Dans le calme intérieur et environnemental, Je laisse Michael venir à Moi, et de suite Il s’exprime, Il ne Me salue pas parce que Nous avons un petit peu papoté bien avant :

- « La seule chose qui M’a vraiment fait vivre de la joie, c’est de savoir qu’il n’y aura jamais une autre possibilité pour Moi de refaire cette expérience, parce que voyez-Vous, aussi rocambolesque que cela puisse paraître, surtout aux Septiques, c’est que J’avais le ressenti que tout ce que Je vivais, tout ce que Je poussais à l’extrême, M’amènerait soit à tomber dans les abîmes et à en faire l’expérience pour une éternité indéfinie, soit Je M’autorisais à rester en quelque sorte lucide, et malgré une frénésie incommensurable à ne pas résister au ressenti qui ne M’a jamais quitté et qui est d’une certaine façon la conscience qu’il y a autre chose que ce monde, mais toujours sans savoir quoi, sans savoir où, car J’étais quand même très empreint par une certaine religiosité, ce qui M’a valu à mon retour ici de ne pas accepter, dans un 1er temps, que Dieu ne M’accueille pas, parce que Dieu n’existe pas, et que Dieu est une carotte que l’On Vous tend pour ne pas justement entrer en contact avec votre propre Divinité.

Alors, pourquoi J’ai voulu M’exprimer ? Parce qu’au travers de Ma , Je peux Me libérer d’un certain nombre de croyances qui ne M’amèneront plus à tomber dans certains pièges, mais surtout Je pourrais aller plus sereinement dans l’expérience terrestre, car mon Cœur est Amour, et mon Cœur n’a jamais été ce que J’ai démontré en grande partie, et ce que J’ai recherché au travers de souffrances, et surtout d’un besoin personnel d’assouvir des rages, des colères et une certaine furie. C’est la musique qui M’a aidé à traverser ce que beaucoup d’Humains ne traverseront pas et continueront des vies sans savoir en fait ce qu’Ils vivent.

Maintenant, il y a beaucoup de choses que J’ai vécu et qui peuvent servir un grand nombre, même si bien de vos Psys Vous aident à le comprendre, mais jamais dans le ressenti de ce qui est derrière. Bien de vos Psychanalystes ont étudié mon cas, mais Je dirai qu’il est empreint, non seulement de beaucoup de souffrances, de rejet, d’abandon, de frustrations, et d’une certaine façon d’une dérive mentale, parce que lorsqu’un Enfant est maltraité, toute sa vie il en découle, non seulement des souffrances, mais une certaine schizophrénie qui peut mener un Être, et Je le vois maintenant de ce côté, à être vampirisé par les énergies de l’ombre.

Alors, il y a une chose sur laquelle Je voulais M’exprimer, c’est que tout est relié au fait que sur cette Terre Vous expérimentez, non seulement l’oubli complet de ce que Vous Êtes, mais Vous jouez de dangereux jeux répondant à d’impondérables attraits pour vivre aux dépends des Autres, de Ceux qui dirigent ce monde et de tout un processus d’expériences sur ce que l’ombre est, et qui Nous rappelle en quelque sorte ce que Nous sommes, mais à une nuance près, c’est que Nous n’avons pas à la vivre dans l’engloutissement du côté obscur.

Ce que J’ai vécu, ce sont tous les paradoxes entre ressentir qu’il y a autre chose que tout ce qui existe en ce monde, et se permettre d’aller dans les extrêmes par dégoût de ce que ce monde est, et en même temps Je savais que beaucoup d’Êtres souffraient et qu’Ils n’avaient même pas le minimum pour vivre, et c’est en cela que J’ai participé à ma façon, à alléger quelque peu leurs souffrances, en comprenant que ce ne serait qu’une goutte d’eau dans l’océan des injustices du partage des richesses, car en réalité, vue de ma perspective maintenant, les richesses peuvent être largement partagées, et aucun Être ne devrait être en manque de quoi que ce soit.

Savez-Vous que tout ce que J’ai donné, Je l’ai fait par générosité, et surtout pas pour Me faire prévaloir, mais en même temps J’avais le besoin de démontrer que l’On peut être riche et partager, que l’On peut aimer les Autres et vivre pour Soi, que l’On peut vouloir être extravagant et comprendre la détresse. J’ai Moi-même vécu beaucoup de détresse, mais physique, psychique, et surtout pernicieuse, toujours due à mon enfance, mais aussi à l’incompréhension de tout un monde qui Vous adule et Vous renie à la fois, parce que le monde du show-bizness est un monde impitoyable, et si Vous ne Vous démarquez pas, Vous pouvez être assujettis à leurs déboires. Déboires que Moi-même Je Me suis autorisé à vivre, mais en sachant que Je voulais avant tout proclamer une indifférence à tout ce qu’il représente.

Maintenant, il y a eut beaucoup de revers du fait que Je ne M’acceptais pas dans ce corps, dans la race de ma Famille, et que Je comprends maintenant que cette race est aussi respectable que n’importe quelle race, mais ma Famille M’a tellement fait souffrir que Je ne voulais plus appartenir à ce qu’Elle Me projetait…… »

Le Soleil vient de passer de l’autre côté des Monts, la température baisse d’un coup, Michael le ressent, et Me dit : – « Nous allons arrêter là pour aujourd’hui. » Je vais aller faire mess course et ce WE J’anime 2 sessions et il Me faut prévoir le nécessaire pour tout le WE….

02/11/2015 :

Je suis installée à la terrasse d’un café, le Soleil décline petit à petit, mais il fait encore bon. Je viens de prendre le 13ème cours de Nézariel sur la Physique Quantique subdivisionnaire dans la continuité de ce que J’avais ressenti sur ce qu’ Adamus commence à Nous enseigner sur l’espace-temps. J’appelle Michael qui Me dit : – « Je suis là, et Je vais continuer. » Je Le laisse donc s’exprimer pour un temps….

- « Ce que Je veux Vous transmettre, c’est qu’il y a un grand décalage entre la vie sur cette Terre et ce que Nous Sommes en vérité. Mais Je n’ai jamais pu le comprendre de mon vivant, parce qu’il y avait un tel enfermement psychique, que Je Me suis totalement impliqué dans tous les jeux de souffrances, dans tous les jeux pervers que ce monde vit, sans vraiment comprendre tout ce qu’il vit ! Alors, J’ai procédé selon mes ressentis réactifs contre ce monde, contre ma Famille, contre le système et tout ce qu’il implique, mais Je savais qu’il Me faudrait aussi en passer par ne plus rejeter en totalité cette Humanité qui en grande partie est esclave d’une matrice dans laquelle Elle est prise, et dans laquelle Elle recherche une issue, qui de mon côté, est en train de se dévoiler, et qui permettra un jour que plus un seul Humain ne souffre d’un certain « ordre mondial ».

Maintenant, Je dirai que J’ai voulu vivre différemment et faire tout ce que Je voulais faire selon mes propres objections à ce monde, et cela a donné de belles réalisations, mais aussi des déviances d’ordre psychiques dans une schizophrénie où Je Me cherchais dans tous les aspects non réalisés, non intégrés de ma conscience altérée. Alors, J’ai vécu des phantasmes désordonnés allant de l’envie de Me départager, de faire contre bonne fortune un idéal de vie qui est en réalité l’abject détournement de l’Amour de Soi, parce que Je voulais Me prouver que Je pouvais Me retrouver dans le temps passé de mon enfance en le vivant au travers de tous mes rêves enfantins non assouvis, et prouver que l’on pouvait vivre dans un rêve imaginé par Walt Disney , et qui est en réalité un fausse interprétation de ce qu’est l’innocence en Soi, de ce qu’est l’Amour de Soi, de ce qu’est la vie dans la joie de vivre et l’amusement au cœur même de son Cœur.

Alors ces déviances sont apparues au fil du temps, surtout lorsque J’ai compris que ce que Je véhiculais amenait de plus en plus de Fans, de plus en plus d’Adeptes à une démonstration introvertie du processus contre nature. Et c’est ce qui a fait que J’ai développé une particularité M’appropriant le véritable enjeu d’une chorégraphie qui se voulait être physique, psychique et intentionnelle dans ce qu’elle véhiculait, le fameux « Moonwalk » qui démontre l’envie de naviguer au travers de tous les possibles, mais aussi d’être le pas qui dit : – « Je glisse et Je M’échappe d’une réalité qui est de marcher dans le courant dans lequel on veut Nous faire marcher. » Alors, ce pas Je l’ai affectionné, délibérément travaillé pour qu’il soit une chorégraphie transdimensionnelle allant jusqu’à M’investir dans la perversité que Je peux glisser sur tout, et que Je peux Me permettre éhontement de prouver que rien ne Me soustrait à tout ce que l’on voudrait M’imposer. Et en même temps, J’aimais cette chorégraphie, parce qu’elle avait aussi une connotation de légèreté empreinte du bel air que J’y amenais pour Me sentir autrement, pour Me sentir M’envoler dans les sphères que parfois Je ressentais comme une volée d’émotions que Je voulais exprimer dans une belle prédisposition d’Âme ensorcelée par la même frénésie de l’Enfant retrouvé….. »

Le Soleil s’est voilé, il fait frais et J’interromps Michael qui a ressenti la fin de notre entretien. Il Me dit : – « Je Te laisse et Je T’aime. A une autre fois ! »…..

04/11/2015 :

Voilà, Je M’octroie encore un petit moment à la terrasse du même café, cela Me permet de sortir, de M’offrir un petit goûter et de prendre les messages en préparation des futures sessions. C’est ce que Je viens de faire, en sachant que J’aurai tellement de choses à faire en rentrant que J’en profite pour demander à Michael s’Il veut continuer un moment à s’exprimer.

Il Me dit : – « Ho oui ! Je suis là, et Je vais en dire un peu plus aujourd’hui… Ce « Moonwalk » a été pour Moi une véritable révélation, parce qu’au-delà de cette chorégraphie, il y avait insurrection dans l’expression même de toute une génération qui a vu la possibilité d’exprimer dans son corps un basculement de leur impossibilité à exprimer une autre cadence Leur permettant de dépasser une continuité extrasensorielle de leur expression statique, parce que cela Leur demandait d’évoluer dans un contexte plus expressif, comme une vague défiant la mesure imposée depuis toujours.

Alors cette chorégraphie est devenue pour Moi le symbole de l’expression du corps pouvant glisser au-delà de la synchrone évolutive de toutes démarches de s’exprimer dans le pas de danse, dans le pas de l’évolution grandiloquente du point transcendant la réalité en une forme virtuelle. Et c’est ce que J’ai voulu transmettre, mais cela n’a pas été réellement compris, mais surtout cela a dégénéré en prise de danse partiellement révolutionnaire pour en faire une gageure sur le mode humoristique qu’il peut engendrer par Ceux qui le réajustent dans leur show.

Alors, ce que Je veux dire, c’est qu’il y a un consensus qui veut que Je n’ai pas voulu Vous transmettre quelque chose que Vous devrez reprendre à des fins de perdurer une figure, mais bien de Vous transmettre qu’il y a en cette chorégraphie une expression extrasensorielle que Moi seul pouvait ressentir au-delà de ce que Vous pourrez en imaginer. Et çà, c’est ce que Je voulais Vous dire, et ce « pas » ne peux pas être ce que Vous en faites, mais il peut être ressenti dans son expression touchant le sensoriel et la psyché.

Maintenant, Je ne vais pas M’étendre là-dessus, car d’Autres renouvelleront cette chorégraphie en y apportant une autre expression plus imagée de ce qu’elle est en réalité.

Mes chers Amis, la plus grande expression que J’ai émise, est celle d’être un Être extraverti dans le sens où J’ai voulu Me créer un monde imaginaire, parce que Je voulais Me retrouver dans mes rêves que J’alimentais depuis toujours avec ce cher Walt Disney . Lorsque J’ai suffisamment atteint la puissance de ma gloire, et que mes revenus Me permettaient de construire mon rêve, alors J’ai mis au point, pas à pas, ce qui allait devenir mon havre exubérant et totalement inconsidéré, mais surtout irréel, d’un monde imaginaire où Je croyais pouvoir être déconnecté de la réalité, et surtout où Je pourrais M’adonner à tous mes phantasmes d’enfance non assouvis, ce qui a donné lieu à bien des controverses, mais surtout à bien des déconvenues, jusqu’à M’octroyer le droit de faire sur les Autres ce que Je pensais être un libre échange, et qui en réalité était un main mise sur le contrôle d’Autrui.

Maintenant, il ne faut pas que Vous Me jugiez, mais que Vous compreniez que l’on ne peut pas vivre dans un monde dont Vous pensez être rejeté, et en même temps vouloir recréer un nouveau monde dans lequel Vous Vous croyez le droit d’imposer aux Autres une idéologie transpersonnelle qui découle d’une grande immaturité, mais surtout d’une grande inconscience de la véritable source de cette folie transpersonnelle….. »

Voilà, la nuit tombe, et il Me faut rentrer. Michael le ressent et Me dit : – « Je T’aime. »…..

09/11/2015 :

Je suis à la terrasse toujours du même café, la nuit tombe et le coucher du Soleil est magnifique, et il fait tellement bon, une douceur d’un soir d’été indien. Un moment dans l’instant où il fait bon d’être dehors et simplement « d’être ».

J’appelle Michael qui Me dit : – « Je suis prêt et Je vais continuer à M’exprimer… Alors, il y a une chose qui Me vient par rapport à tout ce que J’ai vécu, c’est qu’il y a un beau prélude à ce que l’on pourrait appeler « la vie dans l’illusion », parce qu’en réalité la vie sur Terre est totalement une illusion quand on la vit dans l’expérience de l’enfermement de l’oubli de notre véritable « Source », et en même temps, c’est une expérience très enrichissante lorsque l’on sait que l’on peut maintenant aller au-delà de ce paradigme, mais surtout aller au-delà de tout ce qui se joue. Alors, bien sûr, Je M’exprime à partir de là où Je suis, et c’est quelque chose que Vous ne pouvez pas voir et ressentir dans ce paradigme si Vous ne Vous ouvrez pas à votre pure Conscience.

Lorsque Je reviendrai, J’en passerai encore par l’oubli de ce que Je Suis véritablement, mais en même temps, J’aurai acquis au travers de Ma et dans la préparation que Je fais avec toutes les Emanescences ici présentes de mon côté, pour qu’à un moment donné J’ai la volonté de Me re-trouver et de dépasser bien des choses que Je ne veux plus expérimenter, et ainsi avoir la possibilité de Me sortir de tous karmas.

Maintenant, cela ne sera pas évident, vu le contexte dans lequel Je serai, mais c’est ce que J’envisage, et Je verrai comment Je vais faire évoluer les choses sans même savoir si ce sera vraiment ma réalité.

Alors, ce que Je veux Vous dire par rapport encore une fois à ce que J’ai vécu, c’est qu’il y avait en Moi des répercussions liées non seulement à mon enfance, à ce Père intransigeant, mais aussi à ce que Je n’avais pas résolu de mes vies passées, et cela concerne tous les Êtres en incarnation qui ont vécu ici sur cette Terre depuis le début.

J’ai vécu des rappels comme des piqûres que l’on se donne où Je ressentais une envie de vivre et une envie de destruction, parce que J’étais pris entre le fait de vouloir vivre ce que Je voulais vivre, et de M’autodétruire par aversion à mes fustigations, à mes désordres mentaux, à mes démons intérieurs. Alors cela a eu un impact considérable sur un talent que J’ai développé pour vivre à la fois une passion et un besoin de M’extirper d’un monde qui ne Me correspondait pas et pour lequel J’étais prêt à transgresser toutes valeurs et principes qui pour Moi ne correspondaient nullement à ce que Je croyais qu’était la vraie vie.

Il faut Vous dire que tout Être à en Lui quelque chose qui L’amène à se dire que ce monde n’est pas la réalité et qu’il y a certainement autre chose, mais cette autre chose ne peut pas être perçu lorsque l’on est pris dans l’engrenage de ce qui est appelé « la conscience de masse » qui attire inexorablement tous les Êtres à vivre dans un paradigme hypnotique sans aucune possibilité d’entrevoir une issue. C’est ce qui fait que J’ai vécu tant de désordres, tant d’irresponsabilités dans une vie chaotique, parce que Je ne savais pas qu’en Nous, en notre Cœur, existe cette issue que maintenant les Êtres éveillés comme Ma peuvent Vous amener à Vous re-connecter.

Alors, il y a un consensus par lequel Je Me suis retrouvé pris et qui est : soit mon Gars Tu vis totalement tes délires, soit Tu Te suicides ! Et c’est une force en Moi qui M’a poussé à aller dans tous mes délires, comme si Je devais M’exprimer dans ma rage à vouloir démontrer tout ce qu’un Être peut se permettre de vivre au-delà du bien fondé de ce qu’est la vie telle qu’on Nous l’impose.

Mais cela M’a aussi emmené à vouloir prendre des décisions irréversibles, surtout sur mon aspect physique que Je voulais modeler selon une vision erronée, mais tellement présente d’un remodelage complet du corps, comme si Je voulais modifier la réalité au-delà de toutes les possibilités. Alors, bien sûr, J’ai rencontré les Êtres qui allaient répondre à mes sollicitations même si l’on M’a mis en garde sur d’éventuelles réactions irréversibles, parce que le processus de transformation ne peut pas atteindre ce que l’Humain ne peut supporter, parce que la biologie est conçue pour être ce qu’elle est, et ne peut pas être transformée par le bon vouloir chirurgical quelles qu’en soient les techniques les plus avancées et sophistiquées. Cela J’en avais conscience et en même temps il Me fallait défier toutes les lois de la biochimie cellulaire. Et Je sais que cela M’a amené dans un disfonctionnement que Je n’aurais pas pu supporter durant une période allant au-delà de ce que J’avais atteint. Et c’est ce qui fait qu’il était temps pour Moi de mettre un terme à toutes ces expériences et de revenir de l’autre côté. Et c’est ainsi que J’ai choisi de partir, d’une certaine façon inconsciente, mais très liée à ce que mon Âme exprimait.

Savez-vous que quelques jours avant mon départ, Je ne Me sentais déjà plus dans ce monde, et même si consciemment J’envisageais de continuer ma vie, une partie de Moi n’était déjà plus là. C’est ce qui se passe quand un Être est prêt pour « le retour ». Et il fallait que cela soit dit !

Maintenant, il y a aussi le fait que l’on ne peut pas vivre très longtemps dans une certaine irréalité, et qu’à un moment donné Nous en arrivons à un processus où la conscience dérive dans une forme non conceptuelle de ce qu’elle s’est donnée le droit d’expérimenter. Et c’est là que bien des choses ne sont pas comprises au niveau de l’incarnation, mais il fallait que Je l’exprime, et beaucoup vont ressentir qu’en réalité tout est basé sur l’expérience selon une préparation d’incarnation, et que cela doit être vécu jusqu’à ce que l’on déjoue du processus de cette même préparation à l’incarnation. Même si Vous vivez en grande partie vos expériences, si Vous déjouez un temps soit peu votre véritable enjeu d’incarnation, arrive un moment où Vous devez laisser l’Âme Vous dire que ce n’est plus possible. Et c’est ce qui M’est arrivé, mes Amis, et vos spéculations sur mon départ ne sont en rien la réalité, mais tout a sa raison d’être, et tout est orchestré pour que les choses puissent se faire dans le sens de votre incarnation……..

Michael ressent que J’ai le désir de rentrer, Il Me dit : – « Je Te laisse, et Je Me suis exprimé selon mon impulsion à dire ce qui devait être dit. Bonsoir ma chère Amie et à la prochaine fois. » Et Je Lui réponds : – « Merci ! »……….

18/11/2015 :

Je suis à nouveau en ce jour du 18 novembre à la terrasse toujours du même café. Il a fait beau, le soir tombe, mais Je suis bien. Bien des choses se sont passées depuis ma dernière connexion avec Michael , et Je prends le temps de Lui accorder un autre entretien. Il Me dit :

- « Tu es parvenue à une phase où Tu vas pouvoir créer selon tes propres impulsions, et c’est déjà quelque chose de grandiose que J’aurais voulu atteindre, mais qui n’était absolument pas de mise dans le contexte dans lequel Je vivais. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Et Je vais continuer à M’exprimer.

Alors, ce que Je vais dire, c’est qu’il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées durant mes longues années de Star, mais en aucune sorte, Je n’ai atteint à la tentation de faire du tort à Qui que ce soit, mais en même temps, J’avais des envies liées à un manque d’Amour, au point que Je voulais vivre une approche avec des Êtres, plus pour Leur signifier que Je voulais échanger avec Eux des moments de partage, non sexuels, mais intimes, une sorte de grande tendresse qui était comme une impulsion vitale pour dire que Je pouvais être aussi un Être de grande tendresse. Mais cela n’a pas été compris, et même jugé comme attentat à la pudeur, alors qu’il n’y avait pas de ma part une telle volonté.

Maintenant, il est vrai que J’avais de grosses lacunes par rapport à l’affection, et que cela M’a joué des tours, parce que Je ne savais pas ce que c’était que d’aimer dans l’échange, mais de vouloir asseoir une forme de pouvoir par rapport à ce que J’étais devenu, et que Je pensais que l’on ne pouvait pas Me refuser toutes demandes quelles qu’elles soient. Et c’est vraiment un manque d’Amour de Soi, et même c’est une forme de pouvoir que tous Ceux qui ont une puissance financière s’octroient sur les Autres, et c’est ce que Vous appelez, et surtout que le Maître Saint-Germain a appelé « le virus de l’énergie sexuelle » qui est le pouvoir sur l’Autre dans le non-respect de l’Autre.

Maintenant, Je n’avais jamais eu l’intention de nuire à Qui que ce soit, mais en même temps, Je le faisais inconsciemment par besoin d’assouvir une grande détresse affective, et bien sûr la peur d’être rejeté encore et encore, au point de vouloir attirer Ceux avec qui J’avais envie d’être, par l’attraction de soi-disant biens, en mettant à leur disposition ce que Je croyais être toutes formes de distractions non accessibles dans leur quotidien.

Alors, la réalité, c’est qu’il y a eu un amalgame entre ce que Je voulais offrir, et ce qui était perçu de l’extérieur, mais en même temps, il y avait une injonction de ma part. Et c’est cette injonction sur les Autres qui a été perçue comme de la perversité, mais aussi comme des caprices de Star non consciente de la réalité. Et il va de soi qu’il y avait une certaine vérité, mais en même temps, il y avait de lourdes énergies émises de part et d’autre, au point que cela a amené une conjoncture de violence non-conceptuelle, mais influente sur bien des Êtres, et notamment sur mes petits Amis qui ont fait l’objet de manipulations allant à mon encontre.

Cela, Je devais le dire, et en même temps, cela Me permet d’être conscient de ce que J’ai joué et de le ressentir à des niveaux Me permettant d’intégrer ces expériences et de ne plus choisir de les expérimenter.

Maintenant, Je ne vais pas épiloguer sur toute cette période, mais seulement Vous dire que tout peut être maintenant exprimé sans ne plus rentrer dans aucun jeu d’abnégation de Qui que ce soit.

Et Je Vous laisse, car Ma a besoin de rentrer, et Je Vous retrouverai une prochaine fois. »

Merci Michael , Je T’aime, à une prochaine fois…..

17-03-2016 :

Je suis installée à la terrasse du même café, il fait bon, le ciel est couvert, mais parfois Anabeth (notre Soleil) Me fait un clin d’œil…

Alors, il s’est passé 4 mois où J’ai interrompu ma communication avec Michael , tant J’ai vécu un cheminement des plus difficiles pour aller au-delà encore et encore de ce qu’est l’Humain, et il M’a fallut être présente à Moi-même, répondre aux Autres, faire ce que J’ai à faire dans mon quotidien, mais surtout J’étais aux prises avec des parties de Moi qu’il Me fallait comprendre, ressentir, intégrer, et surtout dépasser, et cela inclus la sincérité de mes relations avec les Êtres dans la Lumière.

J’ai vécu tant de choses difficiles pour accéder à la pleine Puissance de la Lumière, que Je ne pouvais pas Me retrouver avec une totale sérénité pour être pleinement en interaction avec ce cher Être et ressentir pleinement son expression. Maintenant, J’ai à cœur de reprendre son partage dans la joie, l’Amour et la légèreté. Et en mon Cœur, Je demande à Michael s’Il est là et s’Il est en accord de reprendre ce que Nous avons laissé en suspens depuis 4 mois ? Il est là, et Il Me dit :

- « Je suis conscient de ce qui s’est passé depuis tout ce temps, Nous avons d’ailleurs parlé un peu au beau milieu de ton passage si difficile, mais il Te fallait Te re-trouver, et surtout comprendre tout ce qui se passait en Toi. Je T’ai soutenu, mais c’était à Toi de ressentir profondément un manque de confiance qui allait jusqu’à la peur intestinale d’être trompée. Maintenant, Tu as dépassée ce que beaucoup ne dépasseront pas dans cette vie : la conscience pleine et intègre de l’Emanescence Divine que Tu Es. Sache que Je T’ai toujours accompagné, mais J’ai surtout appris de Toi et de tout ce qui peut Nous empêcher d’aller réellement à la rencontre de Soi-même.

Maintenant, il est vrai que les Energies qui déferlent sur cette Terre sont tellement intenses que cela déboussole tous les Êtres et change de plus ne plus le paradigme dans lequel cette Terre était confrontée.

Alors, pour reprendre mon histoire, Je dirai qu’il y a eu dans ma vie tellement d’insuffisance de conscience, que J’ai vraiment joué le jeu à la fois de l’Être schizophrène et de l’Être qui voulait vivre autre chose. Maintenant, il se pourrait que l’on Me dise que Je fabule, mais si Chacun regarde ce monde tel qu’il est, et tel qu’il est conditionné, et tout ce que l’on peut faire faire à tant d’Êtres dans un parfait registre médiatique pour que tout tourne autour d’une renommée, d’une compétitivité et bien sûr de tout ce qui est profit pour le compte d’une minorité, il va s’en dire que cela amène des Êtres à se surpasser, mais aussi à se vendre, au point de n’être même plus conscients de ce qu’Ils font, de ce qu’Ils jouent, de ce qu’Ils répondent à une manifestation dont Ils ne gèrent pas le déroulement.

Alors, ce que Je peux dire, c’est que J’ai vécu cette médiatisation au point qu’à un moment donné Je n’ai plus su si J’étais Moi ou un article médiatique, et en même temps, Je vivais une métamorphose qui, Je le savais, Me mènerai à ma dévalorisation, parce qu’on ne peut pas échapper à une réalité qui est bien autre que ce que l’on se joue. Cette dévalorisation est l’enjeu infernal d’un pouvoir intérieur contre le pouvoir extérieur, mais surtout un rejet de la vie telle qu’elle peut être vécue lorsqu’on sait que tout est jeux, et que tout peut prendre une tournure dans le tourbillon infernal du pouvoir sur l’Autre.

Je n’ai jamais voulu faire de tort à Qui que ce soit, mais ce tourbillon infernal Vous entraîne dans des dérives que Chacun vit selon ses souffrances, et mes souffrances étaient liées à la non-acceptation d’une race qu’un Père M’a fait dériver par l’approche d’une exagération de Lui-même qui voulait se surpasser contre le pouvoir des Blancs. Et c’est là que toutes les énergies convergeaient entre un passé d’Esclaves et de Tyrans, et un présent qui permettait une reconversion mal interprétée et inappropriée entrainant bien des Êtres à jouer la controverse de l’Unité, de l’harmonie et de la paix entre tous les Peuples.

Je suis venu en incarnation pour faire l’expérience, d’après ce que J’avais envisagé : de vivre la reconnaissance de l’Être accepté par tous les Êtres, et en même temps, de vivre d’être reconnu et apprécié tout en étant d’une autre race que Ceux qui dirigeaient le monde. Mais lorsque l’on vient en ce monde, on oubli « Qui On Est », et surtout on est confronté de plein fouet à tout ce qui se joue sur cette Terre. Et c’est là que J’ai tout confondu et que Je suis parti dans des dérives allant à l’encontre de ce que J’étais venu faire sur cette Terre, et en même temps, dans cette dérive J’ai pu Me confronter à tout ce que J’avais subi durant de nombreuses vies, et même à tout ce que Je croyais être une vérité et qui n’en était pas une.

Alors, Vous comprendrez facilement, si Vous ne tombez pas dans le jeu du mental, que tout peut être tronqué en étant confronté à une réalité qui est illusion, mais qui portant Vous entraîne dans le fameux labyrinthe de la perdition de la Conscience Divine que Nous Sommes.

Alors, bien sûr, Je ne juge personne, J’exprime seulement ce que Je ressens en étant là où Je suis, et peut-être cela servira t-il à d’Autres, mais cela appartient à Chacun, et tout peut être reconsidéré si chaque Être se donne maintenant le droit d’aller à la rencontre de Lui-même en son Cœur.

Ma vie a été un véritable tumulte qui est la résultante de tout un monde de peurs, de souffrances, d’exagération, de pouvoir, d’abnégation de Soi, de soumission et de confrontations énergétiques entre toutes les parties concernées dans ce grand paradoxe de la recherche de Soi dans les Autres, dans la recherche de Nous-mêmes dans l’ombre, dans la recherche de nourriture énergétique insolvable, parce que plus on se nourrit des Autres et plus on s’affaiblit, et surtout on se soumet aux Autres. Et c’et ce que J’ai vécu, parce que ma liberté était un faux semblant dans la puissance de l’ombre. Et il fallait que Je le dise !

Mes Amis, Je Vous aime, Je voulais vraiment M’exprimer, il n’y a pas à raconter en détails une vie, mais d’en faire une synthèse pour que Vous compreniez ce qui peut être une vie déstructurée par tant d’exubérance que la vie peut Vous amener à vivre dans le contexte même de tout un système qui Vous aspire et Vous conditionne dans tout ce qui est la manipulation à tous les niveaux du labyrinthe dimensionnel illusoire de cette 3D. Et il fallait que Je l’exprime.

Mes Amis, Vous êtes chers à mon Cœur, et Je Vous honore pour M’avoir permis tout au long de ma vie de pouvoir M’exprimer dans tous mes retranchements, mes peurs, mes fabulations, mes exagérations, mes disfonctionnements, et surtout mes exubérances, au point qu’à un moment donné il Me fallait Me retirer et partir là où J’en étais pour ne pas perdurer dans ce que Je ressentais qu’était la fin de mes expériences. Personne de doit être mis en cause dans mon départ, mais tout est une question d’expériences et de fin d’expériences.

Mes Amis, Je Vous suis de là où Je suis, et Je peux Vous dire combien Je Vous aime, et combien la vie est infinie dans l’immensité « du Tout », et ce, pour l’Eternité.

Je Vous suggère de Me ressentir au-delà de ce que J’ai été, et même de faire un pas en avant dans l’Amour que Vous Êtes.

Je Vous exprime toute ma reconnaissance et mon Amour dans l’éternelle Vie de toutes vies.

J’honore Ma pour M’avoir permis de M’exprimer, et surtout n’attendez rien d’Elle, Elle est et sera à jamais l’Être d’Amour qu’Elle Est.

Soyez bénis, et Je bénis ce Père qui a été le propulseur de mes expériences Me permettant maintenant de concevoir les Êtres, la Vie et l’Eternité autrement. J’encourage tous les Êtres à se voir autrement, mais Chacun est libre de vivre tout ce qu’Il a envie de vivre, en sachant que maintenant les choses sont dans une configuration différente et que tout peut être revisité dans le continuum de l’évolution.

Ceci est mon expression et ne peut être l’expression d’aucun autre Être. Ceci est un message d’Amour et ne peut être monnayé. Ceci est pure expression de ce qui est permis à une Entité d’exprimer là où Elle est. Et ceci est la Puissance de l’Amour dans le Cœur de tout Être.

Mes Amis, Je Vous laisse, il n’y aura pas de suite et il fallait que cela soit dit. Dupliquez mon message simplement, simplement dans la joie et le partage, simplement dans l’Amour, et rien d’autre.

Je Vous salue et Je Vous aime Tous comme Vous êtes.

Et c’est ainsi. Votre Ami Michael de son chant Divin Erihael . »

Il se fait tard, la nuit tombe et J’ai froid aux mains, mais comme J’ai ressenti qu’en réalité Michael clôturerait son message, J’ai donc préféré rester jusqu’à ce qu’Il est terminé. Et le plus drôle, c’est que Je ne pensais pas que son message prendrait fin en une seule fois après 4 mois d’interruption.

Toute son expression est empreinte d’un grand Amour et d’une vérité que Vous seuls seraient amenés à ressentir avec votre Cœur sans y mettre de jugement.

Ce fut vraiment une joie pour Moi d’échanger avec Lui. Puissiez-Vous être simplement dans cette joie, et encore une fois, diffusez de par le monde son message uniquement comme un message d’Amour qui ne devra jamais faire l’objet de tractation financière, ni de spéculation d’aucune sorte. C’est une ouverture, ressentez-le comme quelque chose de nouveau, alors que pour Moi c’est quelque chose de naturelle étant en communication avec des Êtres dans « La Source » et dans notre Cosmos.

Soyez bénis et soyez Vous en Amour de Vous-mêmes.

Et il en est ainsi.

Avec tout mon Amour,

Ma

Source : Meditente - Etre soi meme


Partagé par : http://messages.terrenouvelle.ca – Messages Célestes
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.
N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.
© 2006-2016 – Terre Nouvelle : www.terrenouvelle.ca : Publié pour vous par Amour... Pour l'Amour...

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum