Je viens vous parler de changements actuellement en cours - Sylah reçu par Sylvain Didelot


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline
Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Je viens vous parler de changements actuellement en cours - Sylah reçu par Sylvain Didelot

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

Je viens vous parler de changements actuellement en cours

Transmis par Sylvain Didelot
Site : http://sylvaindidelot.com/





Bonsoir, je suis Sylah,

Je viens vous parler moi aussi de changements qui sont actuellement en cours dans cette phase.
Je voudrais tout d’abord bénir toutes ces âmes que nous avons vues passer ces dernières années, toutes ces âmes dont vous pensez qu’elles vous ont quitté trop tôt, mais toutes ces âmes qui ont choisi de rejoindre ce plan lumineux qui est le nôtre, d’aider votre propre lumière à grandir, afin d’aider votre propre plan d’existence à grandir. Sachez à quel point chaque personnage, chaque personne, chaque être qui a traversé le champ dimensionnel pour nous rejoindre, à quel point chacune d’entre elles porte à votre âme à votre cœur à l’énergie même de la planète son énergie et à quel point cela nous a été utile pour construire ces ponts arc-en-ciel, avec Michael.

Vous le savez, je travaille à déjouer certaines ombres, avec Michael, et aujourd’hui le travail est assez particulier parce que nous avons dû, pendant des années, combattre un plan, un plan qui était très proche du vôtre. Ce plan aujourd’hui est beaucoup plus éloigné, il continue à pouvoir inter-agir avec vous, mais de manière très éloignée, il ne peut plus vous prendre d’énergie, que si vous voulez bien lui en donner je dirais .
Cela ne se fera plus vraiment de manière totalement involontaire.
Par contre, l’ombre que vous avez générée vous-mêmes, et ceux qui ont pris en eux ces ombres, ces chemins, ces certitudes qu’ils peuvent avoir, ceux-là réussiront à vous faire croire que ce qui est vrai est faux et vous faire croire que ce qui est faux est vrai.

Alors la réalité elle est toujours dans votre cœur, la réalité elle est toujours en vous, dans ce chemin de lumière qui est à l’intérieur de vous . Que ressentez-vous comme vrai ? Que ressentez-vous comme étant l’amour ? Alors ce mot d’amour englobe tout, accepte tout, mais, ce n’est pas parce que l’amour accepte tout qu’il autorise tout. L’amour englobe toute l’expérience en se disant, et en connaissant, la perfection de tout cela. Je parle d’amour, mais je devrais parler sans doute de l’énergie qui enveloppe votre plan d’expérience. Vous n’êtes pas obligés d’accepter toutes les énergies en vous, de même que vous n’êtes pas obligés de boire toutes les boissons de votre planète. C’est pareil pour les énergies, c’est pareil même pour l’amour, vous n’êtes pas obligés d’accepter toutes les boissons Alors, comme l’humain est un être en évolution, pour qu’il se reconnaisse il devra boire toutes ses boissons, mais, et j’insiste, dans ses multiples vies, et vous avez déjà vécu énormément de vies.
Je dirais que vous avez goûté à tout. Donc aujourd’hui, ne prenez que ce qui est délicieux, ne prenez que l’énergie délicieuse, ne prenez que l’énergie non jugeante, peut-être cette énergie non duelle, celle qui vous amènera à vous dire que chaque chose a sa place.

Et ce qui vous sépare, ce qui est duel, ce qui vous fait séparer une caste d’une autre, ce qui vous fait séparer des êtres d’autres êtres.. cela, peut-être, vous n’êtes pas obligés de le prendre, vous pouvez l’intégrer en vous, sans forcément le voir ou le percevoir. Simplement comprendre à quel point cela a sa place à l’intérieur de vous, simplement comprendre, à quel point finalement, ce que vous aviez voulu juger ou critiquer vous le portez. Vous le portez parce que vous êtes l’essence même du message que vous transportez.
Maître Jésus, dans son incarnation, vous a souvent dit : ne jugez pas ou vous serez jugés. Ceci est vrai, ceci est totalement vrai. Si vous émettez un jugement vous serez jugés. C’est une loi d’équilibre et c’est une loi de l’univers. Alors lorsqu’on dit cela, encore une fois, choisissez le nectar le plus précieux.
Vouloir vous éloigner de gens qui vous prennent de l’énergie, sans que vous soyez en accord avec cela, n’est pas une obligation. Il ne vous est pas demandé ici de faire un don de soi et un sacrifice de soi permanent. Il vous est demandé d’aimer Divinement, de ne vouloir de mal à personne diriez-vous, simplement de ne vouloir de mal à personne et de comprendre ce qui en votre cœur résonne. Alors ce qui ne résonne pas, laissez-le prendre sa place dans l’univers, car sachez-le : tout a sa place, le plan Divin est parfait, les énergies Divines sont parfaites, il n’est pas un mot, pas une phrase, pas une personne qui ne soit pas exactement à sa place… mais, il vous appartient de choisir.

Alors, dans cette notion que beaucoup appelle le discernement, vous comprendrez que discerner peut être « disséquer », peut être « juger », or les guides de lumière, vos religions, vous invitent à ne pas être dans le jugement, vous invitent à ne pas considérer chaque chose comme un extrême. Il s’agit ici d’être tempéré, cette valeur de tempérance elle va être importante, parce que le monde que vous traversez actuellement dans ces modifications d’énergie, dans cette modification d’espace, dans cette modification de temps, parce que vous allez voir que cet espace-temps que vous traversez va vous sembler plus rapide plus lent, plus rapide plus lent, et bien, tout cela va finir par s’équilibrer.
Imaginez-vous, pour faire une image, que vous êtes sur la mer.
A droite : le oui, à gauche : le non, vous savez ces valeurs qui de manière caractéristique énoncent et proposent un jugement. Alors vous êtes sur cette mer agitée, ballottés entre un oui, ballottés par un non. Vous avez envie de vous arrêter sur la berge du oui, vous avez envie, bien sûr, de vous arrêter sur la berge du non, et vous avez sans doute envie de vous y reposer parce que sur cette berge du oui vous ne rencontrerez que des gens qui ont dit oui, et sur cette berge du non vous ne rencontrerez que des gens qui ont dit non. Est-ce que cela va vous aider à continuer votre voyage… connaîtrez-vous le restant de votre route ? Sans doute pas… et c’est pour cela que nous parlons d’équilibre.

C’est pour cela que vous pouvez aller vers une berge, vous pourrez aller vers une autre berge, mais vous comprendrez très vite que dans cette histoire, dans ce jeu de dupe du jugement vous ne pourrez jamais faire votre chemin, et qu’il va falloir être dans l’acceptation, dans l’honneur de ce qui se présente à vous, dans l’honneur de ce qui s’est présenté à vous comme expérience positive ou négative, pour vous dire que tout cela faisait partie du chemin et que vous continuez à avancer.

Certes Seigneur j’ai été ballotté, certes Seigneur tu m’as secoué, tu m’as donné tant d’épreuves, tu m’as donné tant de joie. La véritable route c’est de poursuivre sa route et de ne pas s’arrêter sur un dogme, de ne pas s’arrêter sur un espace, de ne pas s’arrêter sur une position tranchée.

La loi Divine, heureusement, est une loi qui génère l’équilibre entre les forces positives et négatives de votre expérience. Comprenez bien que plus vous serez dans le positif et plus il vous sera proposé d’expériences négatives pour vérifier vos choix, et la même chose de l’autre côté, plus vous serez dans l’expérience négative et plus il vous sera proposé aussi, parfois, et souvent même, des expériences positives. Cela peut vous paraître bizarre, mais vous avez cela en vous comme une certaine impression de vous dire quand les choses vont bien que cela ne peut pas durer, ou quand les choses vont mal cela ne peut pas durer il y a sûrement autre chose derrière. Vous pressentez cela à l’intérieur de vous, vous ressentez cette notion et cette loi d’équilibre à l’intérieur de vous, mais le véritable sage se positionne au milieu, dans cette paix, et dans l’espace de paix qui est le vôtre, il n’y a pas de jugement dans cet espace-là, il n’y a aucun jugement dans cet espace-là, il n’y a qu’un fleuve d’amour qui coule, quelque chose où vous sentirez votre corps bouger, où vous sentirez des fluctuations, où vous sentirez votre mental juger, mais tout cela passera en vous comme un nuage, comme un nuage qui ne cessera de vous persuader que vous avancez.

Celui qui pense qu’il peut reculer, commet sans doute ici une petite erreur pas très grave. Comment pouvez-vous reculer en étant sur la roue de la vie ? Comment pouvez-vous reculer en étant dans le moment présent ? Sans doute n’allez-vous pas aussi vite que vous l’aimeriez, mais vous ne reculez jamais. Chaque expérience est l’exact élément que vous vous êtes proposé à vous-mêmes, chaque expérience que vous vivez est l’exacte expérience dont vous avez décidé l’instant, le temps et l’énergie. Et tout cela est bien sûr proportionnel à la pensée d’un autre moment présent, tout cela est proportionnel à votre envie. C’est-à-dire que, lorsque Jésus disait : si vous jugez vous serez jugés, c’est parce qu’en émettant une pensée de jugement, cette pensée vous revient. Si vous émettez une pensée de paix, cette paix vous revient. Si vous émettez une pensée de guerre, cette guerre vous revient. Et aujourd’hui cela va aller très vite, ce retour va vous revenir très vite. Il ne s’agit plus aujourd’hui de vous dire que vous allez payer dans la vie future ce que vous avez fait de mal dans cette vie, ce que vous avez jugé « mal » d’ailleurs, parce que tout est parfait dans le plan.

Et bien tout cela, aujourd’hui, va revenir très vite à l’émetteur, va revenir très vite dans le champ de pensée qui est le vôtre, dans le champ d’expérience qui est le vôtre. Donc, et c’est là la bonne nouvelle, si tout revient très vite à vous, c’est que finalement vous alignez votre karma très rapidement aussi, en quelques jours, en quelques semaines parfois vous êtes alignés. Mais que se passerait-il si vous restiez dans un état de paix pendant une semaine ou deux, en émettant le minimum de jugement, alors cet état de paix va perdurer et vous allez le perpétuer, sans cesse.
Si vous étiez sans cesse dans un état positif, vous généreriez un état positif, perpétuel, contre-balancé par les autres, encore une fois parce que la loi d’équilibre va vous présenter du négatif même quand vous êtes dans du positif.
Cette loi d’équilibre, si vous ne l’appliquez pas, si votre navire ne l’applique pas, un autre navire viendra vous présenter tout cela, c’est ainsi fait, très équilibré.
Mais il vous appartiendra de dire : ok, non, cela c’est toi, cela c’est ta pensée ou la pensée que tu as acceptée, c’est ton chemin il est formidable pour toi, mais ce n’est pas le mien.
Soyez votre propre maître, le mois de Juin, ce mois que nous traversons vous y invite, à rester dans la maîtrise, à rester qui vous êtes. Si vous êtes ballottés, si vous changez d’avis toutes les 5 minutes, alors vous allez continuer à être ballottés parce que vous ne faites que basculer le mouvement, que prononcer un mouvement de bascule qui va s’amplifier. Soyez honnêtes envers vous-mêmes.
Bien sûr faire des excuses est opportun, lorsqu’on vous a blessé, lorsqu’on vous a jugé. Mais il faut se souvenir aussi que vous avez blessé vous-mêmes, vous avez jugé vous-mêmes. Votre frère, votre sœur, votre monde est le reflet extérieur de votre expérience intérieure.

La seule expérience que nous vous invitons à réaliser, actuellement dans ces temps présents, c’est l’expérience de la paix. Parce que, il est nécessaire sans doute avant de reprendre un nouveau chemin, avant de reprendre un nouveau bateau, un nouveau véhicule, une nouvelle rive, un nouveau paysage, il est sans doute nécessaire de passer par cet état de paix, par cet état de calme. Parce que vous sentez en vous ce besoin de repos, parce que vous sentez en vous ce besoin de respirer, ce besoin d’être dans le calme, ce besoin du repos, ce besoin d’un silence vrai. Quelques secondes, quelques secondes de silence en vous, finalement vous apprennent plus que tout le brouhaha mental que vous essayez de diffuser.

Alors, apprenez à équilibrer vos pensées, à ne pas aller dans les excès, apprenez à être dans l’espace de paix qui est le vôtre. Apprenez à vous relier à votre mental supérieur. Il vous donnera des informations, il vous expliquera comment fonctionne ce monde. Il continuera à être duel, il existera toujours 2 rives, et vous serez toujours sur ce bateau , mais vous saurez comment le diriger, vous saurez quelle est la route la plus stable pour vous, et vous saurez comment vous pouvez aligner votre énergie à celle de l’amour, à celle de la paix.

Souvent l’être humain s’imagine que l’expérience positive pour lui serait un futur qui lui serait agréable. Alors il s’imagine et projette dans le futur son succès, sa gloire, de l’argent, le couple idéal, la maison idéale, des enfants idéaux peut-être, mais cela est projeté dans un futur, cela est du ressort de l’expérience. Ce que vous voulez, en réalité, c’est être en paix, c’est une sorte de joie calme de vous dire : ouah… je suis au bon moment, au bon endroit et tout va bien. C’est cela que vous voulez. Mais vous avez mentalement décidé de : qu’est-ce que je dois faire dans le futur, qu’est-ce que je dois avoir dans le futur pour générer cet état, au lieu de générer cet état pour créer votre futur. Parce que cet état vous pouvez le générer ici et maintenant, mais pouvez-vous ici et maintenant être dans votre futur ? Vous ne vivez qu’un seul moment, le moment présent, et ce moment présent c’est celui qui dirige la barque, c’est celui qui l’envoie à droite ou à gauche.

Le mental supérieur, l’être Un, la volonté Divine, la grâce Divine, l’énergie des Déités, des Dieux, tout cela est très vertical, et tout cela connaît ce changement et connaît le sens de l’expérience humaine comme étant l’expérience de la dualité, certes, mais l’expérience surtout de l’impermanence. Donc cela sait que, stagner sur une seule volonté, que stagner sur sa rive à l’endroit où l’on pense être calme, ou sur un seul objectif que vous pensez être la bonne destination pour vous : tout cela peut très bien rendre la rivière très chaotique parce que vous allez vouloir emprunter des courants, convaincus qu’à droite cela ira mieux ou convaincus qu’à gauche cela ira mieux, sans comprendre que des courants plus faibles peuvent peut-être vous mener au même endroit. Certes, pas dans la temporalité que vous exigez, souhaitez, de votre propre existence, mais dans une temporalité plus raisonnée, plus douce, plus alignée avec le plan de tout le monde, sans bousculer les autres, en leur laissant leur place. En les laissant prendre leur place, la vôtre existe toujours. L’univers est abondance, et l’abondance est possible pour chacun d’entre vous. Il n’est pas de gens élus avec l’abondance et d’autres qui ne l’ont pas. Ça c’est une croyance qui vous a été implantée, depuis toujours. C’est faux.

L’univers est pourvu de tous les délices, de toutes les grâces. Alors souvenez-vous que dans ce combat d’ombre, votre propre ombre est souvent plus néfaste que l’ombre d’autres plans aujourd’hui qui peuvent continuer à vous atteindre, il n’est nulle question ici de les renier, car nous effectuons encore cela, ce travail. Mais vous connecter à la structure cristalline de la terre, vous connecter à cette énergie qui est en vous, qui est à l’extérieur de vous, et bien tout cela va vous permettre d’accéder à cet espace dont parlait Maître Kuthumi toute à l’heure, à cet espace intérieur, à cet espace de paix dont je vous ai déjà donné quelques consignes.

Cet espace de paix en vous, s’il règne dans votre temporalité 5, 10 minutes en vous cet état, et bien vous voilà partis sur une nouvelle route, vous voilà partis dans un mode d’auto-réparation de l’existence, dans un mode où vous cesserez de vous croire séparés, parce que vous saurez que tout cela est relié, qu’il y a une trame très très fine, vous reliant à l’infinie gratitude de Dieu, à l’infini amour du Divin, en vous et à l’extérieur de vous.

Soyez bénis de la Source.

Sylah

« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org»

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum