Maître Lugh via Sylvain Didelot 1/2 - (13/12/2016)


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline
Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Maître Lugh via Sylvain Didelot 1/2 - (13/12/2016)

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

Maître Lugh 13 12 2016 1/2

Channeling 13 décembre 2016



Bonsoir à tous, je suis Maître Lugh

Je ne me suis encore jamais vraiment exprimé, à travers ce canal et d’autres.
Je me présenterai comme un créateur, un Maître d’ascension, et j’ai vécu dans votre monde à des époques très lointaines. Il me fait drôle d’évoquer le mot « très lointain » car je sais aujourd’hui ce qu’est le temps. Mon rôle sur votre espace, sur votre planète, est de simplifier, simplifier votre compréhension des événements, mais aussi de simplifier le passage des événements, les passages difficiles dans votre vie.

Alors je vais répondre à quelques questions posées.

J’aimerais d’abord parler des partenaires de vie que vous avez choisis, laissez-moi vous dire que chacun d’entre eux, chacune d’entre elles, est votre défi, votre défi à l’amour. Chacun d’entre eux, chacune d’entre elles, est venu vous apporter le message de qui vous êtes, dans l’épreuve parfois, dans la compréhension d’autres fois, dans l’incompréhension encore d’autres fois. Pourquoi ? Pourquoi faire cela, pourquoi avoir généré la dualité dans la dualité ? Dans une question d’équilibre et dans une question de nature Divine vous devez comprendre que la loi d’équilibre, la loi d’équilibre est une loi parfaite d’imbrication. Ce que je veux dire par là c’est que vous ne pouvez connaître tous les aspects de vous-mêmes en une seule fois, à moins de vous plonger comme l’évoquait Michael, en vous, suffisamment profondément d’ailleurs, pour reconnaître le point infime de lumière qui en vérité représente tout ce que vous êtes. La relation elle est toujours faite pour vous exposer à votre propre nature Divine, elle est faite pour vous exposer, vous exploser allais-je dire, à des blessures, vous exposer à la réaction plutôt qu’à l’action, pour que vous compreniez en vérité que c’est inutile, que c’est toujours dans la recherche de : qui a raison, que c’est toujours dans la recherche de : qui me comprend le mieux, que se trouvent souvent et parfois vos propres combats.

Comprenez ce que j’évoque ici par la raison. Lorsqu’un être qui vous aime et dont vous espérez toute compréhension vous dit : tu as tort, vous en souffrez. Vous souffrez d’une certaine incompréhension, sans comprendre qu’ici vous êtes exposés, comme le disait Michael, au jugement, vous êtes exposés au jugement : pourquoi faire ? Encore une fois vous êtes venus vivre l’expérience Divine mes amis, vous êtes venus vivre cette expérience Divine, à chaque fois que vous êtes exposés au jugement, quel est le jugement qui vous apporte la paix ? Et je ris car en vérité la réponse est assez simple : je suis en paix quand je cesse de juger et quand j’accepte que plusieurs vérités peuvent coexister. La science moderne, votre science moderne, car je fus aussi un scientifique de mon temps, votre science moderne accepte qu’une particule puisse être dans un état ou dans un autre état en même temps C’est en quelque sorte une vérité et une autre vérité, mais aucune des deux n’est vraie, tout n’est que probabilité dans votre nouvelle science. Et bien il en est de même pour vous, ce que vous êtes, tout ce que vous faites, tout ce que vous croyez être vrai n’est qu’une probabilité, qu’une sorte de réaction à une équation que vous avez vous-mêmes provoquée de vos croyances.

Comment supporter le voisin difficile, comment supporter le mari, la femme, l’enfant ou la relation difficile de manière générale ? En vous exposant au non jugement, en le laissant à ce qu’il est, à ce qu’elle est, et pour le laisser à ce qu’il est, à ce qu’elle est, il existe deux solutions.

La première c’est l’observation dans l’amour :
Ok je te laisse être qui tu es, je te laisse à ta croyance, cela ne signifie pas que tu aies tort, cela ne signifie pas que j’ai raison, cela signifie que je te laisse à ta croyance.
Voici ce qui pourrait mentalement être prononcé à chaque fois, mais physiquement vous pouvez le faire aussi, pour partie. Pourquoi rester en souffrance ? Souvent beaucoup d’entre vous renoncent à ce voyage, à cette impermanence, au fait qu’une chose ne puisse être constante et permanente. Vous y résistez et plus vous y résistez plus cela devient difficile alors que l’univers et le monde contient aussi une de ces lois, et cette loi est l’impermanence, le fait que les choses bougent sans cesse dans cet univers, elles ne peuvent rester fixes, car le mouvement induit l’énergie dans la Divinité, le mouvement est perpétuel. Le mouvement est réel. L’accroche ne l’est pas.

Libérez-vous, libérez-vous, libérez-vous. Vous libérez : cela signifie ne pas vous emprisonner dans des choix où vous êtes perdants à tous les coups. Se libérer c’est comprendre que ne pas décider c’est décider. Lorsque vous vous imaginez, parce que c’est juste une croyance, obligés de faire un choix, et bien vous faites déjà le choix de vous couper en deux, de vous séparer de votre propre nature Divine qui et capable d’embrasser toutes les expériences.

Ici, ne pas choisir signifie choisir. Ce que je veux vous dire par là, c’est que parfois attendre un moment plus propice, être patient, mais persévérant vous apportera souvent une réponse induite, une réponse Divine, une réponse intuitive à vos questions. C’est votre empressement à vouloir répondre vite aux choses et aux questions qui souvent vous rend et vous rendent moins efficaces, parce que vous ne laissez pas l’influx énergétique, vous ne laissez pas votre propre Divinité faire cette moitié de chemin que nous évoquons de plus en plus avec vous. Vous souhaitez faire tout le chemin en utilisant la boîte à outil mental, qui a été la vôtre jusque là, sans même comprendre qu’il n’y a pas de réponse juste à votre question, mais seulement une réponse, un choix à double facettes.

Alors, certains choix vous mettent en danger, certains choix mêmes, dans vos relations, vous mettent en danger, et plutôt que de vous mettre en danger – se mettre en danger quelque part c’est se mettre consciemment, volontairement, en mouvement – et bien vous préférez une espèce de statu quo souffrant, quelque chose qui vous dit que vous souffrez avec ce que vous connaissez plutôt que d’avoir peur avec quelque chose que vous ne connaissez pas. Vous avez tout de même, mes frères, mes sœurs, un certain goût à la souffrance. C’est une souffrance qui est dû uniquement à l’inconnu, à une méconnaissance, pas à une méconnaissance intellectuelle mais à la méconnaissance du fait que, quand vous vous placez dans le mouvement, vous vous placez dans l’énergie, encore une fois. Observez bien tout ce qui crée l’énergie dans votre monde, observez bien tout ce qui crée votre énergie électrique, tout ce qui crée votre énergie électro dynamique, chimique, tout cela est généré par du mouvement atomique. Rien, aucune énergie n’est générée par une matière totalement inerte. Il y a toujours du mouvement, du frottement, le mouvement même de chacun de vos atomes génère l’énergie, et pour la capter vous êtes obligés de remettre cette énergie encore et encore en mouvement.

C’est pareil à une échelle relative pour ce qui concerne votre corps et vos relations, ne pas être dans le mouvement, être dans l’attente n’est pas ce qui vous est demandé Alors souvent, même dans ce que vous appelez la spiritualité, vous vous dites que la paix va générer la paix, ce qui est vrai si on n’écoute que les mots, mais lorsque vous vous mettez en paix et que cette paix est illusoire et ne dure que quelques instants, elle fera du bien à votre corps, le corps enregistrera le message et vous pourrez accéder à des informations, mais ne vous mentez pas trop longtemps. Faites en sorte que cette paix soit réelle et qu’elle vous apporte quelque chose dans votre réalité, dans l’expérience vécue, parce que s’il s’agit d’un médicament temporaire la paix ne sert à rien, mais s’il s’agit d’un état en vous, quelque chose qui sait qu’il est accompagné s’il fait la moitié du chemin, quelque chose qui sait que tout est déjà là présent, prêt à lui être donné, prêt à lui être servi : la bonne réponse, le bon comportement, le bon objet, le bon partenaire, alors vous agirez en paix en vous disant je fais ma part. Et quand vous considérez avoir fait votre part arrêtez, attendez, attendez qu’un autre mouvement se génère.
Vous avez besoin dans cette période temporelle de deux qualités : la patience et la persévérance. Le fait de garder votre volonté bien pointée vers ce que vous désirez, longtemps, suffisamment longtemps, pour que l’univers comprenne cela, elle est ici cette patience et cette persévérance. Ce que vous voulez obtenir est déjà entendu de l’univers, au moment même où vous le pensez, mais cette apparition nécessite votre constance, votre permanence.

Quand c’est vous-mêmes qui générez le mouvement, êtes-vous vraiment productifs ?
Imaginez quelqu’un sur la mer et dans un fleuve, il a les yeux bandés et il rame, il ne voit pas ce qui va se passer, il ne comprend pas ce qui se passe, il ne connait pas les règles autour de lui et il rame, il a deux rames. Parfois il a l’impression d’aller à contre-sens, parfois il a l’impression d’aller plus vite, mais sait-il s’il va plus vite vers un précipice, ou à contre-sens de ce précipice ? Sait-il si la terre promise est au bout ou si elle est derrière lui ? Souvent en laissant la nature faire, en se calmant, on finit par ses autres sens que la vue j’allais dire, par entendre, par percevoir des sons qui vous guideront dans la bonne direction. Ces sons, dans votre monde réel sont des indices Divins, ce que vous appelez des coïncidences, mais votre vue seule, ne vous permettra pas de les voir, il vous faudra parfois d’autres sens. Intégrer l’énergie en soi est le meilleur moyen d ‘être en résonance avec ces coïncidences.

Ainsi, ce que j’essayais d’évoquer depuis le début, c’est que vos relations humaines, les relations que vous avez avec vos partenaires, sont un challenge à la paix, tout le temps, toujours, pour vous, parce que quand vous serez en paix vous verrez que votre partenaire le sera aussi, et que vous allez à nouveau Diviniser votre relation et ne plus être, dans cette, j’allais dire, épreuve que vous vous êtes imposée à vous-mêmes. Les enfants savent cela. Vous savez je les observe et je les vois parfois utiliser cette expression : « pouce » pour arrêter, stop c’est fini, on arrête un petit peu, le jeu, l’expérience. Faites cela aussi parfois. Allez stop, arrêtons de jouer à l’adulte qui finalement n’est qu’un enfant un peu plus grand. On arrête, on sait que tout cela c’est un jeu, on sait qu’il ne se passe rien, on sait qu’on aime, on sait qu’on est là pour aimer et cela simplifie les choses n’est-ce pas.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner
copie aux conditions suivantes:
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/
-conférences: http://sylvaindidelot.com/conferences/

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum