L’on ne peut à la fois nourrir la critique, la négativité et imaginer que des graines de lumière puissent apparaître d’on ne sait où


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline

Derniers sujets

» Fin des lignes de prédation par Yvan Poirier
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 17:02

» Eclipse du 21 août 2017 - Monique Mathieu
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 16:57

» Politesse du jour
par Jacqueline Sam 19 Aoû 2017 - 16:54

» Peinture vibratoire
par Jacqueline Ven 18 Aoû 2017 - 8:16

» Le temps des guerres et des luttes arrive rapidement à sa fin - John Smallman
par Jacqueline Ven 18 Aoû 2017 - 8:07

» La vérité est dans le coeur
par Jacqueline Jeu 17 Aoû 2017 - 17:57

» Ave Maria - Ashana
par Jacqueline Mar 15 Aoû 2017 - 14:12

Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L’on ne peut à la fois nourrir la critique, la négativité et imaginer que des graines de lumière puissent apparaître d’on ne sait où

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

L’on ne peut à la fois nourrir la critique, la négativité et imaginer que des graines de lumière puissent apparaître d’on ne sait où



Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron le 4-2-17


Nous vous le rappelons encore et toujours, la puissance du verbe.

Il est vrai, la parole est très souvent loin de la puissance du verbe. La parole n’est souvent que le babillage d’un mental désordonné. Retrouver la puissance du verbe, la puissance de l’affirmation créatrice. Retrouver la puissance de la pensée créatrice et reconnaître que toute pensée est forme.

L’humanité a cru très longtemps que les pensées pouvaient rester dans quelque monde invisible. L’invisible s’exprime toujours. La pensée est forme. Plus que jamais nous invitons, nous exhortons peut-être, l’humanité à retrouver cet usage du verbe créateur et de la pensée graine.

Car la pensée est graine. Alors pourquoi l’humanité émet-elle des pensées à l’opposé des fruits qu’elle veut récolter ? Pourquoi ne pas s’adonner à la pleine passion d’être créateur de sa réalité par des pensées n’exprimant que le bon, le beau, le juste, l’harmonieux ?

Toute pensée est graine. Pourquoi ne pas s’adonner à l’acte de création ?

Maintenir la vision du monde tel que vous le concevez dans les rêves les plus beaux. Maintenir cette vision et n’exprimer que des pensées à l’image de cette vision, et que des paroles à l’image des pensées ?

Car vous croyez penser vos pensées mais vous les exprimez. La pensée est forme. Toute pensée est forme.

L’humanité s’étonne de certains événements qui semblent tomber par le hasard ou la malchance, alors que les événements ne sont que le résultat d’agrégats ou d’agglomération de pensées-formes.

Pourquoi ne pas choisir de ne penser que des pensées d’harmonie ?

Pourquoi ne pas choisir de ne semer que des graines d’harmonie, de lumière ?

Créer la société idéale, la société de perfection, passe par n’émettre que des pensées d’harmonie, de perfection. Il est vain et perte de temps et d’énergie, de condamner ou de critiquer, même ceux qui en apparence sont les acteurs directs de disharmonie, car des pensées de critique créent la disharmonie. Il est beau de maintenir sa vision sur le divin en chaque être, et de créer une énergie qui manifeste le divin concrètement dans la société.

Beaucoup parlent de ce grand changement tant attendu. Qui veut payer le prix de ce changement ? Qui est prêt à devenir maître de ses pensées, maître de ses paroles, maître de ses actions ?

N’émettre que des pensées de bonheur, cela est dévotion envers la vie. Il est vrai, cela implique, vous l’avez vu, se démarquer d’un collectif qui a une addiction envers le malheur, les histoires, les drames, se démarquer d’un collectif qui a une addiction pour le laxisme, l’indolence. Il est plus simple, n’est-ce pas, d’aller avec le train de la foule. Il est audacieux, courageux même, et noble de sortir de ce train et d’entrer dans celui du bonheur, de cultiver des pensées de bonheur comme des fleurs rares, donnant à chaque pensée une attention extrême, l’arrosant de l’énergie de pureté, de l’énergie de simplicité.

Semer les graines du bonheur en imprimant dans le collectif des pensées de bonheur.

Voyez, si l’on veut parler de cette transition ou de ce grand changement, c’est en partie ainsi qu’il s’opère. Puisse toujours plus nombreux être ceux qui choisissent de n’émettre que des pensées de bonheur, qui choisissent de s’abstenir de toute critique, de toute négativité, même envers les négatifs. Car la négativité émise envers les négatifs reste négativité.

Choisir d’honorer, d’élever, de rappeler encore et toujours la divinité de la vie, ne regardant que la divinité en chaque être. Choisir d’exprimer uniquement son intention pour une vie d’harmonie et une société noble, belle et saine. Maintenir cette vision d’une société noble, belle et saine, et ne rien laisser d’autre que cette vision dans le champ de sa conscience, dans le champ de son expression. Et peu importe si l’expression est pensée ou parlée car la pensée est forme.

Voyez, beaucoup considèrent la venue de cette ère nouvelle. Combien oseront amener cette ère nouvelle ? Il est fondamental pour instaurer cette ère nouvelle, de sortir des anciens modes de fonctionnement. L’on ne peut continuer à polluer la ceinture énergétique qu’est le collectif des pensées humaines, et attendre une ère nouvelle, car la pollution n’appartient pas à l’ère nouvelle.

Et vous le savez, la pollution dont nous parlons n’est pas tant chimique, elle est émotionnelle ou celle des pensées ou des paroles. Et même si l’on croit ne pas charger les paroles, plaisanter peut-être, ne plaisantez jamais avec la négativité. Si vous saviez l’impact de la pensée négative…

Comprenez, la venue de l’ère nouvelle implique un changement radical du mode de fonctionnement, par dévotion. N’honorer que le beau, le bon, le juste. N’en visionner que le noble. Créer des pensées formes qui soient porteuses de positivité, d’harmonie. Et ces pensées formes d’harmonie ont une puissance extrême.

L’on ne peut attendre passivement l’ère nouvelle. A chacun de se positionner et de créer sa réalité.

L’on ne peut à la fois nourrir l’angoisse, la critique, la négativité, la tristesse, le sombre, et imaginer que des graines de lumière puissent apparaître d’on ne sait où. Les graines n’apparaissent que lorsqu’elles sont semées, et les fleurs ne sont que l’expression de la nature de la graine.

La création n’a aucun secret, aucun mystère. La loi est éternelle, vous semez et récoltez. Ne croyez pas que d’autres sèment, que l’on attende la récolte, et que l’on puisse être déçu par la récolte. Cela n’est pas. Chacun sème et récolte. L’ère nouvelle est l’ère dans laquelle ne sont semées que des graines de création d’harmonie. Faites de cela votre dévotion.

Imprimez dans la structure énergétique qu’est le collectif humain, la vision de la société la plus paisible, la plus sereine, la plus heureuse, la plus créatrice, dans un environnement pur, sain, simple et beau. Les corps sont grands car déployés, sveltes, dynamiques. Les corps sont éternels. Ils sont corps de joie, corps de pur bonheur. Les races, les espèces vivant en pleine harmonie, en pleine écoute, en plein respect dans l’émerveillement.

Retrouver l’émerveillement pour la beauté de la nature, non seulement les arbres et les fleurs, mais la nature de chaque être, expression pure du divin, émerveillement pour la beauté du tout, du rien, de Cela dont chaque fibre de création est l’expression pure.

Il faudrait le dire et le proclamer, ne pas attendre la venue d’une ère nouvelle en continuant à critiquer, à se lamenter, à regretter ou à être apeuré. Créer un manteau d’harmonie dont vous revêtez la terre. Créer un momentum d’harmonie par la puissance de la pensée, la puissance de la vision, et nourrir cette pensée et cette vision avec assiduité, ardeur, passion, la vision d’une société fraternelle, d’une société de partage, d’une société où chacun ose se déployer.

Personne n’attend, personne ne croit être victime de quoi que ce soit, ou incapable ou impuissant. Tous se déploient pleinement, générant les moyens de créativité pour que leur création soit la digne expression de la beauté divine. Tous se déploient pleinement dans la simplicité d’être.
La vision est maintenue, vision commune à chaque être d’une société de joie, de fraternité, de beauté, de créativité, vision commune et vision personnelle de l’expression de cette société pour chaque vie.

C’est ainsi, en imprimant cette vision dans la ceinture énergétique qu’est le collectif de l’humanité, que cette vision prend graine et que la graine donne les fruits et les fleurs.

La critique est une graine. L’inquiétude est une graine. La peur est une graine. La tristesse est une graine. L’enthousiasme est une graine. L’émerveillement est une graine. La créativité est une graine. La gratitude est une graine.

Choisissez le sac de graines, et ne croyez pas prendre des graines de négativité et espérer qu’éclosent de nulle part ou de partout des fleurs de positivité.

Chacun choisit son sac de graines et sème. Chaque pensée est graine, chaque pensée est forme. Chaque parole est graine, chaque parole est forme. Le verbe est créateur.

Vous le savez, là est le secret de la création, de la manifestation, de la précipitation. Plus grande est la pureté de la pensée, de la parole, plus grande sa puissance.

Ne croyez pas que les paroles ou les pensées de négativité n’ont aucune puissance, elles sont graines, elles aussi. La pensée est forme, à chacun de choisir son sac de graines.

L’ère nouvelle éclot lorsque l’humanité fait le choix de prendre le sac des graines de gratitude, d’émerveillement, de créativité, de courage, de noblesse, et de semer les graines sans attendre, sans perdre même une miette d’énergie à puiser dans un autre sac, sans perdre même une miette d’énergie à regretter quoi que ce soit, sans perdre même une miette à critiquer quoi que ce soit.

Les créateurs sont déterminés. Les créateurs rassemblent leur énergie et sèment les graines de leur création. Nous exhortons l’humanité à se souvenir, la pensée est forme, la pensée est graine.

Vous le savez, « Je Suis » est verbe de puissance. Oser affirmer l’expression de sa divinité à travers son incarnation, simplement, avec émerveillement.

Nous vous avons donné les clefs, rassembler l’énergie. Le souffle vous aide. Dans l’énergie rassemblée, choisissez les graines avec conscience, clarté, détermination et maîtrise. L’heure n’est plus à l’indolence.
Nous vous saluons.
 
Nous vous le rappelons encore et toujours, la puissance du verbe.
Il est vrai, la parole est très souvent loin de la puissance du verbe. La parole n’est souvent que le babillage d’un mental désordonné. Retrouver la puissance du verbe, la puissance de l’affirmation créatrice. Retrouver la puissance de la pensée créatrice et reconnaître que toute pensée est forme.

L’humanité a cru très longtemps que les pensées pouvaient rester dans quelque monde invisible. L’invisible s’exprime toujours. La pensée est forme. Plus que jamais nous invitons, nous exhortons peut-être, l’humanité à retrouver cet usage du verbe créateur et de la pensée graine.

Car la pensée est graine. Alors pourquoi l’humanité émet-elle des pensées à l’opposé des fruits qu’elle veut récolter ? Pourquoi ne pas s’adonner à la pleine passion d’être créateur de sa réalité par des pensées n’exprimant que le bon, le beau, le juste, l’harmonieux ?

Toute pensée est graine. Pourquoi ne pas s’adonner à l’acte de création ?

Maintenir la vision du monde tel que vous le concevez dans les rêves les plus beaux. Maintenir cette vision et n’exprimer que des pensées à l’image de cette vision, et que des paroles à l’image des pensées ?

Car vous croyez penser vos pensées mais vous les exprimez. La pensée est forme. Toute pensée est forme.

L’humanité s’étonne de certains événements qui semblent tomber par le hasard ou la malchance, alors que les événements ne sont que le résultat d’agrégats ou d’agglomération de pensées-formes.

Pourquoi ne pas choisir de ne penser que des pensées d’harmonie ?

Pourquoi ne pas choisir de ne semer que des graines d’harmonie, de lumière ?

Créer la société idéale, la société de perfection, passe par n’émettre que des pensées d’harmonie, de perfection. Il est vain et perte de temps et d’énergie, de condamner ou de critiquer, même ceux qui en apparence sont les acteurs directs de disharmonie, car des pensées de critique créent la disharmonie. Il est beau de maintenir sa vision sur le divin en chaque être, et de créer une énergie qui manifeste le divin concrètement dans la société.

Beaucoup parlent de ce grand changement tant attendu. Qui veut payer le prix de ce changement ? Qui est prêt à devenir maître de ses pensées, maître de ses paroles, maître de ses actions ?

N’émettre que des pensées de bonheur, cela est dévotion envers la vie. Il est vrai, cela implique, vous l’avez vu, se démarquer d’un collectif qui a une addiction envers le malheur, les histoires, les drames, se démarquer d’un collectif qui a une addiction pour le laxisme, l’indolence. Il est plus simple, n’est-ce pas, d’aller avec le train de la foule. Il est audacieux, courageux même, et noble de sortir de ce train et d’entrer dans celui du bonheur, de cultiver des pensées de bonheur comme des fleurs rares, donnant à chaque pensée une attention extrême, l’arrosant de l’énergie de pureté, de l’énergie de simplicité.

Semer les graines du bonheur en imprimant dans le collectif des pensées de bonheur.
Voyez, si l’on veut parler de cette transition ou de ce grand changement, c’est en partie ainsi qu’il s’opère. Puisse toujours plus nombreux être ceux qui choisissent de n’émettre que des pensées de bonheur, qui choisissent de s’abstenir de toute critique, de toute négativité, même envers les négatifs. Car la négativité émise envers les négatifs reste négativité.

Choisir d’honorer, d’élever, de rappeler encore et toujours la divinité de la vie, ne regardant que la divinité en chaque être. Choisir d’exprimer uniquement son intention pour une vie d’harmonie et une société noble, belle et saine. Maintenir cette vision d’une société noble, belle et saine, et ne rien laisser d’autre que cette vision dans le champ de sa conscience, dans le champ de son expression. Et peu importe si l’expression est pensée ou parlée car la pensée est forme.

Voyez, beaucoup considèrent la venue de cette ère nouvelle. Combien oseront amener cette ère nouvelle ? Il est fondamental pour instaurer cette ère nouvelle, de sortir des anciens modes de fonctionnement. L’on ne peut continuer à polluer la ceinture énergétique qu’est le collectif des pensées humaines, et attendre une ère nouvelle, car la pollution n’appartient pas à l’ère nouvelle.

Et vous le savez, la pollution dont nous parlons n’est pas tant chimique, elle est émotionnelle ou celle des pensées ou des paroles. Et même si l’on croit ne pas charger les paroles, plaisanter peut-être, ne plaisantez jamais avec la négativité. Si vous saviez l’impact de la pensée négative…

Comprenez, la venue de l’ère nouvelle implique un changement radical du mode de fonctionnement, par dévotion. N’honorer que le beau, le bon, le juste. N’en visionner que le noble. Créer des pensées formes qui soient porteuses de positivité, d’harmonie. Et ces pensées formes d’harmonie ont une puissance extrême.

L’on ne peut attendre passivement l’ère nouvelle. A chacun de se positionner et de créer sa réalité.

L’on ne peut à la fois nourrir l’angoisse, la critique, la négativité, la tristesse, le sombre, et imaginer que des graines de lumière puissent apparaître d’on ne sait où. Les graines n’apparaissent que lorsqu’elles sont semées, et les fleurs ne sont que l’expression de la nature de la graine.

La création n’a aucun secret, aucun mystère. La loi est éternelle, vous semez et récoltez. Ne croyez pas que d’autres sèment, que l’on attende la récolte, et que l’on puisse être déçu par la récolte. Cela n’est pas. Chacun sème et récolte. L’ère nouvelle est l’ère dans laquelle ne sont semées que des graines de création d’harmonie. Faites de cela votre dévotion.

Imprimez dans la structure énergétique qu’est le collectif humain, la vision de la société la plus paisible, la plus sereine, la plus heureuse, la plus créatrice, dans un environnement pur, sain, simple et beau. Les corps sont grands car déployés, sveltes, dynamiques. Les corps sont éternels. Ils sont corps de joie, corps de pur bonheur. Les races, les espèces vivant en pleine harmonie, en pleine écoute, en plein respect dans l’émerveillement.

Retrouver l’émerveillement pour la beauté de la nature, non seulement les arbres et les fleurs, mais la nature de chaque être, expression pure du divin, émerveillement pour la beauté du tout, du rien, de Cela dont chaque fibre de création est l’expression pure.

Il faudrait le dire et le proclamer, ne pas attendre la venue d’une ère nouvelle en continuant à critiquer, à se lamenter, à regretter ou à être apeuré. Créer un manteau d’harmonie dont vous revêtez la terre. Créer un momentum d’harmonie par la puissance de la pensée, la puissance de la vision, et nourrir cette pensée et cette vision avec assiduité, ardeur, passion, la vision d’une société fraternelle, d’une société de partage, d’une société où chacun ose se déployer.

Personne n’attend, personne ne croit être victime de quoi que ce soit, ou incapable ou impuissant. Tous se déploient pleinement, générant les moyens de créativité pour que leur création soit la digne expression de la beauté divine. Tous se déploient pleinement dans la simplicité d’être.
La vision est maintenue, vision commune à chaque être d’une société de joie, de fraternité, de beauté, de créativité, vision commune et vision personnelle de l’expression de cette société pour chaque vie.

C’est ainsi, en imprimant cette vision dans la ceinture énergétique qu’est le collectif de l’humanité, que cette vision prend graine et que la graine donne les fruits et les fleurs.

La critique est une graine. L’inquiétude est une graine. La peur est une graine. La tristesse est une graine. L’enthousiasme est une graine. L’émerveillement est une graine. La créativité est une graine. La gratitude est une graine.

Choisissez le sac de graines, et ne croyez pas prendre des graines de négativité et espérer qu’éclosent de nulle part ou de partout des fleurs de positivité.

Chacun choisit son sac de graines et sème. Chaque pensée est graine, chaque pensée est forme. Chaque parole est graine, chaque parole est forme. Le verbe est créateur.

Vous le savez, là est le secret de la création, de la manifestation, de la précipitation. Plus grande est la pureté de la pensée, de la parole, plus grande sa puissance.

Ne croyez pas que les paroles ou les pensées de négativité n’ont aucune puissance, elles sont graines, elles aussi. La pensée est forme, à chacun de choisir son sac de graines.

L’ère nouvelle éclot lorsque l’humanité fait le choix de prendre le sac des graines de gratitude, d’émerveillement, de créativité, de courage, de noblesse, et de semer les graines sans attendre, sans perdre même une miette d’énergie à puiser dans un autre sac, sans perdre même une miette d’énergie à regretter quoi que ce soit, sans perdre même une miette à critiquer quoi que ce soit.

Les créateurs sont déterminés. Les créateurs rassemblent leur énergie et sèment les graines de leur création. Nous exhortons l’humanité à se souvenir, la pensée est forme, la pensée est graine.

Vous le savez, « Je Suis » est verbe de puissance. Oser affirmer l’expression de sa divinité à travers son incarnation, simplement, avec émerveillement.

Nous vous avons donné les clefs, rassembler l’énergie. Le souffle vous aide. Dans l’énergie rassemblée, choisissez les graines avec conscience, clarté, détermination et maîtrise. L’heure n’est plus à l’indolence.
Nous vous saluons.

Source : http://anandamath.org

Trouvé sur le site de lapressegalactique.org

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum