Ode à la vie - (Gabriel Garcia Marquez)


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline
Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ode à la vie - (Gabriel Garcia Marquez)

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1default Ode à la vie - (Gabriel Garcia Marquez) le Ven 18 Nov 2016 - 16:34

Je suis Jacqueline

avatar



Ode à la vie



Si Dieu m'offrait encore un morceau de vie,
Je ne dirais peut-être pas tout ce que je pense,
Mais je penserais tout ce que je dis.

J'accorderais aux choses la valeur non pas de
ce qu'elles valent, mais de ce qu'elles signifient.

Je dormirais peu, rêverais davantage, car je sais
Qu'à chaque minute passée les yeux clos
On perd soixante secondes de lumières….

Si Dieu me faisait cadeau d'un morceau de vie,
Je m'habillerais simplement, je m'étalerais
Au soleil, exposant mon corps mais aussi mon âme.

Mon Dieu, si j'avais un morceau de vie … je ne
Laisserais pas passer un jour sans dire aux gens
que j'aime que je les aime. Je convaincrais chaque
femme ou chaque homme que c'est bien lui que je préfère
et je vivrais amoureux de l'amour …

Les hommes, je leur prouverais combien ils se trompent
A croire qu'ils cessent de tomber amoureux en vieillissant,
Alors que c'est en cessant de tomber amoureux qu'ils
Vieillissent.

Un enfant, je lui donnerais des ailes, mais je le laisserais
Apprendre à voler tout seul.

Les vieux, je leur apprendrais que la mort n'est pas le lot
De la vieillesse, mais celui de l'oubli.

J'ai tant appris de vous, les hommes …. J'ai appris que
Tout le monde veut vivre sur la cime de la montagne,
Sans savoir que le vrai bonheur réside dans la manière
Dont on gravit la pente.

J'ai appris que lorsqu'un nouveau-né serre de son petit poing
Pour la première fois, le doigt de son père, il le tient à jamais .

J'ai appris qu'un homme n'est jamais autorisé à en regarder
Un autre de haut que pour l'aider à se relever.


Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien
(1927/2014)

Gabriel García Márquez - Wikipédia

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum