De l’Ange à l’Archange : Maître de sa vie - Marie Lise Labonté


AENIGMA
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Mer 17 Mai 2017 - 15:15
Staff et VIP en ligne
Admin Laurent Jacqueline
Musique
bouton
Un peu de musique




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

De l’Ange à l’Archange : Maître de sa vie - Marie Lise Labonté

Répondre Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Je suis Jacqueline

avatar

De l’Ange à l’Archange : MAÎTRE DE SA VIE


Xédah, transmis par Marie Lise Labonté

Nous vous souhaitons la bienvenue dans les vibrations de cette pleine lune qui vous visite et de ce soleil qui l’éclaire. N’est-ce pas merveilleux! Comment se porte votre soleil intérieur? Comment se porte votre flamme, votre essence, votre âme? Comment se porte votre ego, cet ami si particulier? Nous vous souhaitons la bienvenue dans cet enseignement qui touche directement la relation que vous vivez – que vous expérimentez – avec votre incarnation.

Êtes-vous le maître de votre vie? En êtes-vous l’esclave? Subissez-vous l’énergie de la vie en vous? Aimez-vous constamment vous plaindre? Aimez-vous l’impression, la sensation, d’être victime? Avez-vous besoin de persécuter pour avoir le sentiment d’être en relation de pouvoir sur les autres?

Quelle relation intime vivez-vous avec votre incarnation? Vivez-vous l’expérience que cette vie vous a été donnée? Vivez-vous l’expérience que vous pouvez la manipuler, manipuler complètement la vie qui circule dans vos veines, dans vos cellules? Êtes-vous en relation intime avec votre âme? Êtes-vous capable d’aimer, capable de donner, de recevoir, de vous laisser aimer?

Nous pourrions ainsi poursuivre le questionnaire. Ces questions vous guident vers une réflexion et nous vous invitons dans une contemplation de votre vie, non pas dans l’énergie de votre mental, mais bien dans celle de votre cœur et de votre conscience. Vous allez certes découvrir, tout au long de cet échange, que peu importe ce que vous vivez, vous êtes constamment le maître de votre vie. N’est-ce pas merveilleux!

Nous allons vous amener dans un enseignement qui bousculera certes vos systèmes de croyances, vous invitant à aller au-delà des limites, des balises que vous avez créées pour encadrer l’énergie de votre mental, de votre cœur et de votre conscience.

Même si vous avez l’impression que vous êtes une victime de quelque situation que ce soit dans votre vie, même si vous avez l’impression que cette vie est lourde et qu’il vous est difficile d’être léger dans votre cœur, dans votre conscience et dans votre action, vous êtes toujours le maître de votre existence. Même s’il vous est difficile de choisir, d’agir, même si vous vivez l’expérience que ce que vous voulez avec votre volonté ne semble pas se manifester dans votre vie, même si vous vivez l’expérience que vous êtes ballotté par la vie et par cette fin de millénaire, vous ne cessez jamais d’être le maître de votre existence.

Vous êtes à la source même de votre vie.

Ce que nous vous transmettons en ce moment – les paroles, les phrases que nous utilisons – ne sont pas magiques. Elles ne sont pas virtuelles, elles sont, tout simplement. Nous vous invitons à entrer dans votre cœur et à recevoir, à travers les deux hémisphères de votre cerveau s’unissant en un seul, l’enseignement que nous vous transmettons. Vous vivez constamment l’expérience de cet enseignement. Toutefois, il se peut avec la conscience que vous avez en ce moment dans votre vie, vous n’arriviez pas à décoder ce que votre âme sait. En effet, votre âme sait que vous êtes à la source même de votre incarnation. L’incarnation que vous avez choisi de vivre n’est pas un jeu de dés.

Vous étiez bien logé au sein de votre famille d’âmes lorsque vous avez choisi de la quitter, de laisser l’emplacement que vous occupiez au sein de la cellule de votre famille dans l’au-delà.

Vous avez choisi de venir vous incarner et, en tant qu’âme, vous avez choisi l’incarnation, la forme que vous prendriez, les parents que vous auriez et ainsi de suite. Vous êtes venu expérimenter un niveau de densité vibratoire appelé la planète Terre. Est-ce que vous vous amusez? (rires)

Lorsque vous avez choisi de vous incarner, vous étiez dans l’amour, chère âme. Vous étiez dans la joie, dans l’essence même de votre famille d’âmes. Vous portiez en vous la vision de votre incarnation, la vision de votre famille d’âmes. Vous veniez rejoindre les autres âmes de votre famille, et d’autres familles, qui ont choisi d’expérimenter une densité appelée la planète Terre, tout en maintenant la présence de l’essence, de l’amour et de la divinité en eux-mêmes.

Votre choix s’est fait dans l’amour et, même s’il y a eu des hésitations, votre âme était amoureuse et joyeuse. N’oubliez pas que vous avez choisi la planète Terre dans la joie. Vous souvenez-vous? Où est cette joie? Où est cet amour? Où est le divin? Tout ceci est constamment présent en vous. La joie, l’amour, le divin et la lumière ne vous ont pas quitté. L’identité de votre âme ne vous a pas quitté, vous êtes dedans, totalement dedans.

Avant même de vous incarner, vous étiez la Source. Vous êtes né de la Source. Comment se pourrait-il qu’en vous incarnant vous perdiez la Source?

Nous lisons que certains d’entre vous ont choisi de vivre cette croyance. Vous avez l’impression que vous avez perdu la divinité ou qu’elle est fort éloignée de vous-même. Vous avez l’impression que vous n’êtes plus la Source et encore moins la source de votre existence.

Croyez-vous que le fait de perdre la mémoire vous enlève les qualités de votre essence? Croyez-vous que ce coma terrestre (rires) a créé en vous un trou et qu’il n’y a plus d’essence? Non point. Certes, vous avez oublié que vous êtes constamment le maître de votre incarnation. Nous vous en informons maintenant. Vous êtes le maître, serez toujours le maître jusqu’au moment du passage, et vous continuerez d’être le maître dans l’au-delà.

Ainsi, vous pouvez vous reposer dès maintenant, relâcher la tension dans vos épaules et respirer. Vous êtes le maître de la création que vous manifestez dans cet univers terrestre et céleste. Il n’y a pas de séparation. Vous êtes aussi le maître de la destruction que vous créez dans cet univers terrestre et céleste.

Certaines âmes, qui vivent présentement sur la planète Terre, alimentent un plan vibratoire appelé la troisième dimension.

Par les vibrations qui émanent d’elles, les peurs, les doutes, les jugements et les systèmes de croyances, elles alimentent une vibration d’une densité donnée, qui s’appelle la troisième dimension. Et certes, dans cette dimension, ces âmes émettent des vibrations de victime, de persécuteur, et également la vibration de vouloir sauver les autres sauf elles-mêmes.

Toutefois, ce qui est fort important de comprendre, c’est que les âmes qui alimentent ainsi la troisième dimension, sont toujours maîtresses de leur vie. Elles n’ont pas perdu leur souveraineté. Elles n’ont pas perdu la Source, ni leur divinité.

Tout est vibration, et ce, vous l’expérimentez et l’expérimenterez de plus en plus. Votre pensée est vibratoire. L’essence même qui vous habite est vibratoire. Les vibrations de l’amour qui sont dans votre cœur sont aussi vibrations. Vous baignez constamment dans l’océan de l’amour qui habite cet univers. C’est pourquoi vous pouvez plonger dans le vide et vous ne vous casserez point le nez, car le vide n’existe pas: vous êtes constamment dans le plein.

Nous ne parlons pas de la médecine chinoise, mais de la vibration de l’amour, de ce fluide qui sous-tend l’univers en entier. Vous baignez dans cet océan d’amour. Dans cet océan d’amour, vous êtes à la source même de la vie que vous avez choisi d’expérimenter sur la planète Terre, la source même de votre choix d’incarnation. Même si vous ne vous souvenez plus ce que vous faites sur cette planète, même si vous croyez que vous ne comprenez plus rien, vous y êtes toujours, n’est-ce pas? Est-ce ennuyeux ? (rires) Non point. Nous vous invitons à constater avec votre intellect et avec votre conscience que vous êtes à la source de votre vie.

Ce regard est fort différent, n’est-ce pas? Cessez la recherche du maître extérieur et découvrez le maître intérieur qui vous habite. Arrêtez d’être à la recherche du bonheur chez l’autre ou du remède miracle qui vous enlèvera soudainement la fatigue. Votre fatigue vient du fait que vous avez oublié que vous êtes celui ou celle qui existe, qui mène la barque.

Vous êtes maître de vos peurs, maître de vos doutes et maître de ce sentiment de séparation que maints humains entretiennent en eux-mêmes. Vous êtes maître des cristallisations d’énergie qui existent dans vos cellules. Vous existez constamment dans la condition divine qui est la vôtre.

À travers l’incarnation, vous vivez la condition dite humaine, nous disons bien dite humaine, vous portez ce poids et vous négociez constamment avec Dieu: « Je veux bien vivre l’incarnation à la condition de… , de… et de… » Pendant ce temps, vous donnez votre pouvoir à Dieu et vous oubliez que vous êtes Dieu. Ceci crée un grand niveau de fatigue, car vous dirigez votre énergie de vie à l’extérieur de vous-même. Vous oubliez que vous êtes la vie. Est-ce que vous nous suivez? L’enseignement est-il si simple que votre cerveau gauche s’ennuie? Nous vous taquinons.

Nous vous invitons à vous éveiller. Est-il possible pour vous de contempler votre vie en prenant conscience que votre condition humaine est une condition divine? N’est-ce pas merveilleux? Là même où vous pourriez créer une séparation, nous vous disons il n’y en a pas. La condition humaine n’existe pas vraiment, car vous êtes un tout. Vous n’êtes pas divisible. Vous baignez dans l’océan de la vie.

Lors de certains enseignements, nous avons jadis créé une séparation pour satisfaire l’ego, à savoir la distinction entre la condition humaine et la condition divine. Maintenant, vous êtes prêt à recevoir un autre niveau d’enseignement qui – bien qu’il soit toujours le même – se situe au-delà de la séparation. Vous avez l’impression que vous êtes humain, car vous savez que vous êtes incarné. Nous vous disons: « Vous êtes divin. » Que choisissez-vous? Est-il plus agréable d’être humain sans la divinité? Est-il plus agréable d’être divin sans l’humanité? Vous connaissez les illusions, n’est-ce pas? Vous connaissez aussi la vérité.

Vous êtes une seule et même vibration. Peu importe que l’on parle de votre ego – cette formation énergétique associée à l’incarnation terrestre – ou de votre karma, le manteau vibratoire que vous choisissez de prendre lorsque votre âme s’incarne pour bien intégrer tous les plans terrestres et toutes vos vies, vous êtes une seule et même vibration.
Lorsque vous vous incarnez, vous prenez le manteau karmique et vous le revêtez, vous prenez le manteau de l’inconscient collectif et vous le revêtez, et vous prenez le manteau de l’ego et vous le revêtez. Toutefois, cet ego est là pour vous servir, il n’est pas séparé de vous.

Si vous avez l’impression de vivre la séparation, c’est que l’énergie de votre vie en vous est consciemment dirigée – dans l’ego – à bâtir une structure correspondant aux conditionnements de papa, maman, l’église, le patron et la société. Il se peut que vous expérimentiez une séparation et que vous viviez en vous-même une division.

Lisez les enseignements christiques, consultez ceux de Bouddha ou des maîtres qui sont venus cheminer dans l’incarnation terrestre. Il n’y a pas de séparation. Tout est constamment uni. Vous êtes né de la Source, vous portez l’essence, vous portez l’union en vous-même. Comme vous possédez la structure cérébrale pour créer des cases, analyser, séparer et circonscrire, vous oubliez que vous reposez dans une même vibration.
Vous possédez une structure cérébrale, des conditionnements et des jugements qui divisent constamment votre énergie vitale en partageant votre vie entre ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est mal et ce qui est bien. Comprenez-vous pourquoi vous vous sentez séparé et divisé?

Vous avez oublié que le bien et le mal sont une seule et même création.
Vous avez oublié qu’il n’existe qu’une seule vibration dans laquelle repose toutes les divisions que vous expérimentez dans la vie: ceci est bien, ceci est mal, ceci est bon, ceci est mauvais … Lorsque vous quitterez cette salle ce soir et que vous rencontrerez votre voisin se plaignant du froid ou d’avoir perdu son emploi, que direz-vous? Direz-vous que c’est mal d’être victime? Prétendrez-vous que ce qui est bon est d’être maître de sa vie? Saisissez-vous l’illusion? Lorsque vous séparez constamment les événements dans votre vie en deux clans, le bon et le mauvais, votre âme, elle, sait que cette séparation n’existe pas.

Lorsque vous vivez la présence à votre essence, lorsque vous cessez de vivre à l’extérieur de vous et que vous entrez dans votre maison, la maison de la Source qui vous habite, vous pouvez aisément lire et contempler l’univers comme étant une seule et même vibration. Ce que vous contemplez de l’univers tout autour de vous, ce que vous évaluez de la planète et de son évolution, est une pure représentation de ce que vous vivez en vous-même. Il n’y a pas de séparation entre vous et les autres.

Cette conscience que vous êtes la source de tout, le maître de votre incarnation, vous invite à laisser aller les balises, les couloirs étroits que vous avez choisi de vivre jusqu’à maintenant en croyant vous sécuriser dans des systèmes de croyances du bien et du mal.

Nous vous invitons, cher maître, à contempler qui vous êtes de l’intérieur de l’espace divin qui vous habite. Contemplez la vie qui circule en vous, les ondes vibratoires qui émanent de vous. Si vous vivez de la haine, permettez-vous de laisser l’amour émaner de vous-même. La haine est une vibration cristallisée qui repose dans l’océan de l’amour. Il est possible d’agir sur la vibration de la haine en laissant émaner la présence qui vous habite, telles les vibrations de la musique qui se répandent dans une pièce. Vous laissez émaner de vous l’énergie, vous laissez émaner l’amour, et ce mouvement vibratoire crée une expansion dans les cellules de votre corps, une expansion dans la conscience planétaire, dans les vibrations de votre action. Ceci est la réelle présence. Ceci est l’éveil. Ceci est le maître. Vous êtes la Source. La densité que vous avez choisi de vivre n’est qu’une illusion, car vous avez la capacité de créer l’expansion.

De là où vous êtes, en habitant votre maison, votre enveloppe physique, il est possible de laisser émaner la flamme, l’essence, la vérité, la joie, l’amour, la liberté. Les événements, les briques qui se manifestent dans votre quotidien, lancées par vos guides et par l’inconscient collectif, vous les connaissez, n’est-ce pas? Lorsque la brique vous tombe dessus et vous écrase l’orteil, vous avez, en tant que maître, la possibilité de vous contracter, de vous battre, de sortir les armes, d’attaquer, de réagir, de laisser la vapeur s’accumuler… Désirez-vous d’autres images? (rires) Vous avez la possibilité de vous mettre en colère sérieusement et de vous prendre au sérieux en vous mettant en colère sérieusement…

Ce sont là des réactions, et pendant tout ce temps, il se peut que votre voisin vous contemple de sa fenêtre et dise: « Mmhhh!…, il n’est pas le maître de sa vie. Il vient de recevoir une brique et il réagit, il se choque, il la lance au chien …  » et ainsi de suite. Ce que votre voisin ne sait pas, c’est que malgré toutes ces réactions, vous êtes toujours le maître. C’est pourquoi nous vous disons: « Reposez-vous. » Ces réactions ne proviennent pas du ciel, n’est-ce pas? Vous avez choisi de réagir à la brique par un réflexe conditionné, par certaines mémoires d’autres vies.

Toutefois, vous êtes toujours le maître, toujours, toujours, toujours. Même lorsque vous priez pour être la victime, vous êtes toujours le maître. N’oubliez pas ceci.

Ainsi, respirez et riez de votre réaction. Dégagez l’énergie. Choisissez la joie et créez l’expansion au lieu de créer la contraction. Dans l’expansion, dans le partage de la présence qui est en vous, vous pouvez changer totalement l’océan vibratoire de conscience planétaire. Vous – et tous les autres – avez la capacité de changer la conscience planétaire quotidiennement. Vous n’avez pas besoin de vous rendre dans l’Himalaya. Vous pouvez le faire dans votre salon en vivant, en expérimentant, chaque seconde, que vous êtes la Source de tout. Vous l’êtes. Vous vivez constamment cette expérience et vous n’en êtes pas nécessairement conscient.

C’est pourquoi nous vous invitons à vous éveiller. Le maître qui vit l’illumination vit l’expérience par laquelle il n’y a plus de division, par laquelle il est assis au centre de l’océan d’amour, par laquelle il n’y a plus de différence entre le ciel et la terre. Tout est semblable, car tout est amour. Cette illumination peut durer une seconde, quarante-cinq ans ou cent dix ans, peu importe. Il est possible pour vous d’être toujours en présence de l’illumination, car vous êtes le maître de l’énergie de la vie.

Nous avons déjà transmis cette phrase – ce koan – à maintes entités terrestres: « Vous êtes le maître de votre vie que vous ne contrôlez point.  » Nous le répétons:  » Vous êtes le maître de votre vie que vous ne contrôlez point.  » Vous ne contrôlez pas votre vie.

Ne tentez pas de contrôler votre vie, car vous êtes la vie. Vous vivez l’illusion que vous contrôlez votre vie, n’est-ce pas? Vous êtes la vie.
Permettez à votre conscience de s’élargir. Permettez à votre cœur de vivre une expansion.

Nous savons qu’en ce moment, la vibration que nous vous transmettons à travers les mots choque l’ego de certains. Nous le lisons. Ces mots créent une tension dans votre cœur, car vous résistez à ce que nous vous transmettons. Vous avez le droit, car vous possédez la liberté. Vous êtes maître de votre résistance. Être maître de sa vie, c’est vivre l’expérience qu’il n’y a pas de séparation entre votre âme, votre personnalité, votre essence, votre incarnation, votre famille d’âmes, le ciel, la terre, les anges, les archanges, les autres maîtres, les autres entités, les âmes, le petit oiseau qui chante, votre chaise, votre employeur, vos employés, l’homme qui souffre, celui qui se réjouit, cet autre qui semble inconscient, le maître illuminé. Il n’y a pas de différence.

Tout ce que nous venons de nommer repose dans la vibration de l’amour et de la Source. Il est urgent que vous vous souveniez. Ce n’est qu’à travers cette expérience que vous pourrez changer totalement la conscience planétaire. Vous pouvez certes choisir de continuer à créer la séparation et dire que, dans votre quotidien, telle expérience est bonne, et ainsi diriger toute votre énergie vers ce qui vous semble bon. Vous pouvez également dire que telle autre expérience est mauvaise et diriger toute votre énergie vers ce qui semble mauvais. Pendant ce temps, vous vous divisez là où il n’y a pas de division.

L’expérience est l’expérience, elle n’est ni bonne, ni mauvaise, elle est, un point c’est tout. Lorsque le maître est dans la présence, lorsqu’il habite sa maison intérieure, lorsqu’il repose dans l’amour, il contemple, il ne dirige pas. Il crée l’expansion et ainsi, si la densité se manifeste sous la forme d’une brique, il l’accueille, il crée l’expansion et la densité se transmute, se transforme. Agir ainsi, c’est expérimenter l’énergie qui nourrit les quatrième, cinquième et sixième dimensions terrestres.

Dans ces dimensions terrestres existent toutes les autres, car il n’y a pas de séparation. Dans la sixième dimension -là où les âmes incarnées expérimentent constamment l’amour . inconditionnel sur la planète Terre – sont aussi incluses les 1 première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième dimensions. C’est ainsi que vous pouvez, avec l’amour, guérir tout, tout. Et nous le répétons, tout.

Marie Lise Labonté

Extraits de son livre De l’Ange à l’Archange, p. 203 à 213 – Editions Le Dauphin Blanc, 2003


Source : http://art-et-lumiere.eklablog.com/

© 2016, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Bonjour, nous vous remercions pour ce message. Il nous fait plaisir de ce partage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum